Côte d'Ivoire : Charles Blé Goudé transféré à Abidjan - Afrique - RFI

 

  1. 22:00 TU Sessions d'information
  2. 22:30 TU Sessions d'information
  3. 23:00 TU Journal
  4. 23:10 TU Ici l'Europe
  5. 23:30 TU Journal
  6. 23:33 TU Danse des mots
  7. 22:00 TU Journal
  8. 22:10 TU Archives d'Afrique
  9. 22:30 TU Journal
  10. 22:40 TU Archives d'Afrique
  11. 23:00 TU Journal
  12. 23:10 TU Si loin si proche
  13. 23:30 TU Journal
  1. 22:00 TU Sessions d'information
  2. 22:30 TU Sessions d'information
  3. 23:00 TU Journal
  4. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  5. 23:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

Afrique

Côte d'Ivoire Ghana Laurent Gbagbo Politique Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Charles Blé Goudé transféré à Abidjan

media

Charles Blé Goudé, farouche partisan de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, arrêté jeudi 17 janvier au Ghana où il était exilé depuis la fin de la crise post-électorale, a été transféré en Côte d'Ivoire où il est détenu par la police. L'annonce est venue vendredi soir du gouvernement ivoirien.

C’est une communication très minimale qui a été adoptée par le gouvernement ivoirien depuis l’arrestation de Charles Blé Goudé jeudi 17 janvier à Tema, près d'Accra, la capitale du Ghana. Selon un bref communiqué officiel lu hier soir à la télévision publique, Charles Blé Goudé a été ramené dans son pays moins de 24 heures après son arrestation.

C’est par ce simple communiqué que le pouvoir a évoqué pour la première fois l’arrestation du leader des Jeunes patriotes et a précisé qu’il était désormais aux mains de la police nationale sur le sol ivoirien. Ce communiqué confirme que des policiers ivoiriens ont participé à son arrestation au Ghana.

Charles Blé Goudé était visé par un mandat d’arrêt international émis par Abidjan pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de décembre 2010 à avril 2011. Le communiqué du gouvernement n’a pas donné d’autres détails comme, par exemple, le lieu exact de détention de Charles Blé Goudé à Abidjan.

Hier, pendant toute la journée, les pro-Gbagbo exilés au Ghana avaient nié cette extradition secrète. Ils affirmaient que celui qui a été surnommé le « général de la rue » sous le précédent régime était encore détenu dans les locaux du Bureau national d’investigations à Accra. Plus tard, en début de soirée, ils disaient avoir perdu la trace de Charles Blé Goudé.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.