RDC : le M23 demande au président ougandais de s'impliquer dans les négociations de Kampala


©

Toujours pas d'accord en vue au sujet de la République démocratique du Congo entre le mouvement rebelle M23 et le pouvoir de Kinshasa. Kinshasa veut en finir rapidement, mais le M23 tient à ce que le débat continue, et demande au pouvoir ougandais d’intervenir.

Le M23 a demandé au président ougandais Museveni d’intervenir pour que le débat s’enclenche sur les questions politiques. Le mouvement rebelle a compris que le facilitateur, le ministre ougandais de la Défense, voulait en finir rapidement, tout comme la délégation de Kinshasa.

Certains des membres de la délégation gouvernementale disaient cet après-midi qu’ils verraient bien une conclusion jeudi 24 janvier, que la médiation ougandaise fasse quelques recommandations et demande officiellement au M23 de déposer les armes. Mais le tandem à la tête de la délégation du M23 ne l’entend pas de cette oreille : François Rucogoza et Roger Lumbala ont multiplié des rendez-vous et les démarches avec les officiels ougandais pour les convaincre qu’il faut tenir ce débat, sinon « cela va mal se passer sur le terrain », menacent-ils.

Du côté de Kinshasa, on est confiant dans le fait que Museveni ne « va pas s’engager dans une voie déraisonnable ». Il y a en tout cas nécessité d’arriver à une conclusion pour pouvoir annoncer quelque chose au sommet de l’UA ce week-end à Addis-Abeba.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.