Un Rwandais recherché pour génocide arrêté à Dijon - Afrique - RFI

 

  1. 21:33 TU Danse des mots
  2. 22:00 TU Sessions d'information
  3. 22:30 TU Sessions d'information
  4. 23:00 TU Journal
  5. 23:10 TU Autour de la question
  6. 23:30 TU Journal
  7. 23:33 TU Autour de la question
  8. 21:33 TU Danse des mots
  9. 22:00 TU Sessions d'information
  10. 22:30 TU Sessions d'information
  11. 23:00 TU Journal
  12. 23:10 TU Autour de la question
  13. 23:30 TU Journal
  1. 21:33 TU Radio foot internationale
  2. 22:00 TU Sessions d'information
  3. 22:30 TU Sessions d'information
  4. 23:00 TU Journal
  5. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  6. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

France Rwanda

Un Rwandais recherché pour génocide arrêté à Dijon

media

Innocent Musabyimana, un Rwandais de 40 ans recherché pour génocide et crimes contre l'humanité, a été interpellé ce mardi 22 janvier à Dijon, dans l'est de la France. La justice française doit désormais se prononcer sur la demande d'extradition de Kigali.

En France, Innocent Musabyimana est un parfait inconnu. Mais pas au Rwanda, où il est poursuivi pour génocide, meurtres, viols. Des crimes commis en 1994. Les autorités françaises ont été alertées sur sa possible présence à Dijon par Kigali. Le procureur général Jean-Marie Beney ne sait ni quand, ni comment il est arrivé là. Tout juste sait-on qu'il suivait une formation de chauffeur-livreur.

De son côté, le collectif des parties civiles rwandaises, qui traque les génocidaires réfugiés sur le sol français, n'avait jamais entendu parler non plus d'Innocent Musabyimana. « Nous avons été surpris d'apprendre qu'un présumé génocidaire rwandais venait d'être arrêté dans la région de Dijon. Je sais qu'il est originaire du nord-ouest du Rwanda, près de la frontière avec le Congo. Vraiment, on n'a aucun renseignement et, pour l'instant, nous ne trouvons rien sur lui », rapporte Alain Gauthier, président du Collectif.

La justice française doit dire dans les prochains jours si elle répond favorablement à la demande d'extradition du Rwanda. Si c'est le cas, le Premier ministre pourra alors décider de signer ou non le décret d'extradition.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.