Etats-Unis: le Pentagone met des avions-ravitailleurs à la disposition de l'armée française - Afrique - RFI

 

  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Radio foot internationale
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Radio foot internationale
  5. 22:00 TU Sessions d'information
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Autour de la question
  9. 23:30 TU Journal
  10. 23:33 TU Autour de la question
  11. 19:40 TU La bande passante
  12. 20:00 TU Journal
  13. 20:10 TU Couleurs tropicales
  14. 20:30 TU Journal
  15. 20:33 TU Couleurs tropicales
  16. 21:00 TU Journal
  17. 21:10 TU Accents d'Europe
  18. 21:30 TU Journal
  19. 21:33 TU Danse des mots
  20. 22:00 TU Sessions d'information
  21. 22:30 TU Sessions d'information
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU Autour de la question
  24. 23:30 TU Journal
  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Radio foot internationale
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Radio foot internationale
  5. 22:00 TU Sessions d'information
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  9. 23:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

Afrique

Aéronautique Défense Etats-Unis France Mali

Etats-Unis: le Pentagone met des avions-ravitailleurs à la disposition de l'armée française

media

Le Pentagone a annoncé, ce samedi 26 janvier, qu’il avait accepté de ravitailler les avions français qui se rendent au Mali pour y combattre les terroristes islamistes. Un jour plus tôt, le président américain Barack Obama avait joint son homologue français François Hollande afin de lui apporter son soutien. L'armée de l'air américaine dispose d'une vaste flotte d'avions-ravitailleurs de type KC135 Stratotanker.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Le porte-parole de la défense, George Little, a indiqué dans un communiqué que Léon Panetta avait eu un entretien téléphonique avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian pour discuter des modalités du soutien militaire américain, Les Etats-Unis fourniront des avions-ravitailleurs comme le souhaitait la France, et pourraient aussi aider à transporter les troupes africaines, notamment tchadiennes et togolaises, qui constitueront la future force africaine au Mali.

Petit à petit, l’administration Obama s’implique donc dans le conflit au Mali. Mais elle a pris son temps. Si le Pentagone poussait à un rôle plus grand pour priver les terroristes d’un refuge dans ce pays, la Maison Blanche était réticente. Certains conseillers du président estimaient que les jihadistes ne présentaient pas un danger pour les Etats-Unis.

Dans sa dernière et énergique intervention au Congrès, Hillary Clinton a défendu une opinion contraire : « Nous ne pouvons permettre que le Mali devienne un nouveau sanctuaire pour les terroristes. Nous avons besoin d’une meilleure stratégie », a-t-elle déclaré. Dans un éditorial, le Washington Post invite Barack Obama à l’écouter. Vendredi 25 janvier, le président américain a téléphoné à François Hollande afin de lui exprimer son soutien.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.