Opération Serval : arrivée du bâtiment Dixmude de la marine française à Dakar


©

Le Dixmude, un bâtiment de projection et de commandement (un bateau porte-hélicoptères d'assaut), est arrivé lundi 28 janvier dans le port de Dakar, où il a débarqué 500 hommes, des véhicules et du matériel pour l'opération Serval conduite par les troupes françaises au Mali.

Des véhicules blindés de combat d’infanterie sortent un à un du Dixmude, sous l’œil attentif d’un militaire qui les aiguille. Un peu plus tôt, une énorme grue débarquait plusieurs dizaines de containers, remplis de matériel et de munitions. Cette logistique doit soutenir l’opération Serval au Mali.

« Nous avons transporté une grosse centaine d'engins roulant de l'armée de terre de tous types, 130 pour être plus précis, détaille Guillaume Goutay, le capitaine du bâtiment. Cela représente l'équivalent de deux rames de TGV. Quasiment 2 500 tonnes de fret et de chargement, et 500 combattants, ce qui est relativement inédit, parce qu'un bâtiment de ce type là n'avait jamais transporté une tellle force et autant de matériel roulant simultanément. »

A l’origine, le Dixmude est en effet un bateau porte-hélicoptères d’assaut. Mais cette fois-ci, il n’y a pas d’hélicoptère à son bord, et il est uniquement utilisé pour ses capacités de transport.

Une fois le matériel débarqué, il est stocké à la marine nationale, afin de remettre les véhicules en condition, et de les ravitailler. Le tout devrait prendre la route pour Bamako, dans le courant de la semaine.