Republier
Burundi

Burundi : après le marché, la polémique s'enflamme à Bujumbura


©

Le marché central de Bujumbura a été ravagé par un incendie dimanche 27 janvier au matin. La lenteur et les faibles moyens dont disposaient les secours font polémique.

Le feu a démarré tôt dans la matinée d'hier au grand marché de Bujumbura. Et les secours ont été très longs à arriver, comme le déplore Eric Manirakiza, le directeur de la Radio publique Africaine.

« Normalement, il y a un véhicule anti-incendie qui est en permanence au marché central. Mais aujourd'hui, ce véhicule n'était pas là. Le premier véhicule à être arrivé venait de l'aéroport de Bujumbura, à plus de 10 km du marché central. D'autres véhicules sont arrivés mais le feu avait déjà envahi presque tout le marché. Tout le monde en a conclu qu'il y a un problème de protection civile dans ce pays. »

Pour Faustin Ndikumana, de l'organisation non gouvernementale Parcem, spécialisée sur les questions de bonne gouvernance, les conséquences de cette destruction sur l'économie burundaise s'annoncent désastreuses : « C'est une véritable catastrophe nationale. C'est un centre auprès duquel tous les marchés secondaires de Bujumbura s'approvisionnent, et même les marchés d'autres villes du pays », anticipant une « pénurie alimentaire ».

Apprenant cet incendie, le président burundais, Pierre Nkurunziza a décidé d'abréger son séjour à Addis-Abeba au sommet de l'Union africaine. A son arrivée à l'aéroport, il a appelé les Burundais à conjuguer leurs efforts pour surmonter les difficultés. Il a aussi remercié le Rwanda qui a accepté d'envoyer un avion pour lutter contre l'incendie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.