Burundi : après le marché, la polémique s'enflamme à Bujumbura - Afrique - RFI

 

  1. 17:40 TU Débat du jour
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU La bande passante
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU La bande passante
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Accents d'Europe
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Danse des mots
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Autour de la question
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Autour de la question
  23. 17:40 TU Débat du jour
  24. 18:00 TU Journal
  25. 18:10 TU Grand reportage
  1. 17:40 TU La bande passante
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Décryptage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Débat du jour
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Radio foot internationale
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Radio foot internationale
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  21. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Burundi

Burundi : après le marché, la polémique s'enflamme à Bujumbura

media

Le marché central de Bujumbura a été ravagé par un incendie dimanche 27 janvier au matin. La lenteur et les faibles moyens dont disposaient les secours font polémique.

Le feu a démarré tôt dans la matinée d'hier au grand marché de Bujumbura. Et les secours ont été très longs à arriver, comme le déplore Eric Manirakiza, le directeur de la Radio publique Africaine.

« Normalement, il y a un véhicule anti-incendie qui est en permanence au marché central. Mais aujourd'hui, ce véhicule n'était pas là. Le premier véhicule à être arrivé venait de l'aéroport de Bujumbura, à plus de 10 km du marché central. D'autres véhicules sont arrivés mais le feu avait déjà envahi presque tout le marché. Tout le monde en a conclu qu'il y a un problème de protection civile dans ce pays. »

Pour Faustin Ndikumana, de l'organisation non gouvernementale Parcem, spécialisée sur les questions de bonne gouvernance, les conséquences de cette destruction sur l'économie burundaise s'annoncent désastreuses : « C'est une véritable catastrophe nationale. C'est un centre auprès duquel tous les marchés secondaires de Bujumbura s'approvisionnent, et même les marchés d'autres villes du pays », anticipant une « pénurie alimentaire ».

Apprenant cet incendie, le président burundais, Pierre Nkurunziza a décidé d'abréger son séjour à Addis-Abeba au sommet de l'Union africaine. A son arrivée à l'aéroport, il a appelé les Burundais à conjuguer leurs efforts pour surmonter les difficultés. Il a aussi remercié le Rwanda qui a accepté d'envoyer un avion pour lutter contre l'incendie.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.