Le Sénégal confirme sa plainte dans l’affaire des «biens mal acquis»


©

Les avocats de l'Etat du Sénégal confirment qu'une plainte a bien été déposée, afin de récupérer les « biens mal acquis » détournés par le régime précédent. Une enquête a même, selon eux, d'ores et déjà été ouverte. Lors d'une conférence de presse qui a eu lieu lundi 28 janvier 2013 à Paris, ces avocats ont confirmé que le fils de l'ancien président, Karim Wade, était cité dans la plainte. Ils ont indiqué qu'ils avaient d'ores et déjà fourni, à l'appui de leur demande, des éléments sur des pratiques illégales ayant eu lieu en France ou impliquant des ressortissants français.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.