Côte d'Ivoire : le dialogue se poursuit, malgré des blocages persistants - Afrique - RFI

 

  1. 09:33 TU Atelier des médias
  2. 10:00 TU Journal
  3. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  4. 10:30 TU Journal
  5. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  6. 11:00 TU Journal
  7. 11:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  8. 11:30 TU Journal
  9. 11:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  10. 12:00 TU Journal
  11. 12:10 TU Sessions d'information
  12. 12:30 TU Sessions d'information
  13. 13:00 TU Journal
  14. 13:10 TU LA DANSE DES MOTS 1
  15. 13:30 TU Journal
  16. 13:33 TU L'épopée des musiques noires
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU EN SOL MAJEUR 2S
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU Si loin si proche
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU Si loin si proche
  25. 16:00 TU Journal
  1. 09:33 TU Une semaine d'actualité
  2. 10:00 TU Journal
  3. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  4. 10:30 TU Journal
  5. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  6. 11:00 TU Journal
  7. 11:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  8. 11:30 TU Journal
  9. 11:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  10. 12:00 TU Journal
  11. 12:10 TU Afrique presse
  12. 12:30 TU Sessions d'information
  13. 13:00 TU Journal
  14. 13:10 TU La marche du monde
  15. 13:30 TU Journal
  16. 13:33 TU La marche du monde
  17. 14:00 TU Journal
  18. 14:10 TU Atelier des médias
  19. 14:30 TU Journal
  20. 14:33 TU Atelier des médias
  21. 15:00 TU Journal
  22. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  23. 15:30 TU Journal
  24. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  25. 16:00 TU Journal
Urgent

La justice égyptienne a abandonné ce samedi les charges de complicité de meurtre qui visaient l'ancien président Hosni Moubarak, accusé d'avoir donné l'ordre de tirer sur les manifestants qui réclamaient son départ en 2011. Par ailleurs, cinq hauts responsables de la sécurité, dont l'ex-ministre de l'Intérieur de l'ancien raïs, ont été acquittés.

fermer

Afrique

Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Politique Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : le dialogue se poursuit, malgré des blocages persistants

media

En Côte d’Ivoire, le dialogue direct entre le pouvoir et le Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ex-président Gbagbo, commencé il y a une dizaine de jours se poursuit. Les discussions ont été menées au sein de quatre commissions : Sécurité, Réconciliation nationale, Jeu démocratique et Etat de droit. Une réunion de mise en commun des travaux des quatre commissions s’est tenue mardi 29 janvier.

Après avoir refusé pendant des mois un dialogue direct avec le FPI, le gouvernement ivoirien veut désormais tout faire pour obtenir la participation de ce parti aux prochaines élections régionales et municipales couplées.

Face au pouvoir, le PFI a-t-il obtenu des avancées ? Réponse de son secrétaire général adjoint chargé de la Défense et de la sécurité, Michel Amani Nguessan : « Il y a eu, bien entendu, des avancées. Nous avons commencé les débats il y a bientôt deux semaines et aujourd’hui, nous sommes à une synthèse. Ca veut dire qu’il y a eu des travaux qui se sont déroulés dans la bonne ambiance, dans la fraternité. C’est un processus demandé par le Premier ministre qui nous a donc mis en mission qui permettait que la primeur du contenu de tous nos débats puisse lui être réservée. »

On n’en apprendra pas plus avec le ministre de l’Intérieur Ahmed Bakayoko : « Evidemment, il y a des points d’accord, il y a des points de désaccords. Donc le Premier ministre sera destinataire de cette synthèse et ensuite, vous serez informés des conclusions. »

Les points de blocage seraient notamment la demande du FPI au gouvernement de libérer tous les prisonniers pro-Gbagbo détenus suite à la crise post-électorale, le retour apaisé des exilés et l’adoption d’une loi d’amnistie.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.