Dioncounda Traoré, invité spécial de RFI jeudi 31 janvier: «Pour le dialogue, Ansar Dine est disqualifié» (extrait) - Afrique - RFI

 

  1. 03:40 TU Accents d'Europe
  2. 04:00 TU Journal
  3. 04:15 TU Sessions d'information
  4. 04:30 TU Journal
  5. 04:34 TU Sessions d'information
  6. 04:37 TU Grand reportage
  7. 04:57 TU Sessions d'information
  8. 05:00 TU Journal
  9. 05:15 TU Sessions d'information
  10. 05:30 TU Journal
  11. 05:40 TU Sessions d'information
  12. 05:50 TU Sessions d'information
  13. 05:58 TU Sessions d'information
  14. 06:00 TU Journal
  15. 06:15 TU Sessions d'information
  16. 06:30 TU Journal
  17. 06:43 TU Sessions d'information
  18. 07:00 TU Journal
  19. 07:15 TU Sessions d'information
  20. 07:30 TU Journal
  21. 07:40 TU Grand reportage
  22. 08:00 TU Journal
  23. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  24. 08:30 TU Journal
  25. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  1. 03:30 TU Sessions d'information
  2. 04:00 TU Journal
  3. 04:15 TU Sessions d'information
  4. 04:30 TU Sessions d'information
  5. 05:00 TU Journal
  6. 05:15 TU Sessions d'information
  7. 05:30 TU Sessions d'information
  8. 06:00 TU Journal
  9. 06:15 TU Sessions d'information
  10. 06:30 TU Journal
  11. 06:43 TU Sessions d'information
  12. 07:00 TU Journal
  13. 07:15 TU Sessions d'information
  14. 07:30 TU Sessions d'information
  15. 08:00 TU Journal
  16. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  17. 08:30 TU Journal
  18. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  19. 09:00 TU Journal
  20. 09:10 TU Priorité santé
  21. 09:30 TU Journal
  22. 09:33 TU Priorité santé
  23. 10:00 TU Journal
  24. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  25. 10:30 TU Journal
fermer

Afrique

Dioncounda Traoré EN BREF Mali

Dioncounda Traoré, invité spécial de RFI jeudi 31 janvier: «Pour le dialogue, Ansar Dine est disqualifié» (extrait)

media  

Jeudi 31 janvier, le président malien par intérim est l'invité spécial de RFI. Dans cet entretien exclusif, Dioncounda Traoré évoque notamment les éventuelles discussions inter-maliennes à venir, alors que les militaires français contrôlent désormais l'aéroport de Kidal, concluant ainsi la première phase des opérations sur le terrain. Au micro de Christophe Boisbouvier, le chef de l'Etat malien explique qu'il n'est pas question, à l'avenir, de négocier ni avec Ansar Dine, qui s’est « disqualifié », ni avec le MIA (Mouvement islamique de l’Azawad), car ses membres sont des gens d’Ansar Dine qui portent un « masque » pour « échapper à leurs responsabilités ». Reste donc le MNLA, « peut-être ». Extrait de l'interview.

Premières diffusions de l'entretien à 05h41 et 06h43 (heure française), sur l'antenne Afrique de RFI, et à 8h44 sur l'antenne Monde. A lire et écouter également sur www.rfi.fr.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.