Le discours de Bamako: un moment décisif pour François Hollande - Afrique - RFI

 

  1. 15:30 TU Journal
  2. 15:33 TU 7 milliards de voisins
  3. 16:00 TU Journal
  4. 16:10 TU Priorité santé
  5. 16:30 TU Journal
  6. 16:33 TU Priorité santé
  7. 17:00 TU Journal
  8. 17:10 TU La bande passante
  9. 17:30 TU Journal
  10. 17:33 TU La bande passante
  11. 18:00 TU Journal
  12. 18:10 TU Sessions d'information
  13. 18:30 TU Sessions d'information
  14. 19:00 TU Journal
  15. 19:10 TU Grand reportage
  16. 19:30 TU Journal
  17. 19:40 TU Accents d'Europe
  18. 20:00 TU Journal
  19. 20:10 TU Couleurs tropicales
  20. 20:30 TU Journal
  21. 20:33 TU Couleurs tropicales
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Grand reportage
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Danse des mots
  1. 15:30 TU Journal
  2. 15:33 TU 7 milliards de voisins
  3. 16:00 TU Journal
  4. 16:10 TU Priorité santé
  5. 16:30 TU Journal
  6. 16:33 TU Priorité santé
  7. 17:00 TU Journal
  8. 17:10 TU La bande passante
  9. 17:30 TU Journal
  10. 17:33 TU La bande passante
  11. 18:00 TU Journal
  12. 18:10 TU Sessions d'information
  13. 18:30 TU Sessions d'information
  14. 19:00 TU Journal
  15. 19:10 TU Grand reportage
  16. 19:30 TU Journal
  17. 19:40 TU Accents d'Europe
  18. 20:00 TU Journal
  19. 20:10 TU Couleurs tropicales
  20. 20:30 TU Journal
  21. 20:33 TU Couleurs tropicales
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Autour de la question
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Autour de la question
fermer

Afrique

Ansar Dine AQMI France François Hollande Mali Mujao Politique française

Le discours de Bamako: un moment décisif pour François Hollande

media

Le discours du président français François Hollande sur la place de l’Indépendance à Bamako, le samedi 2 février, restera comme le temps fort de sa visite au Mali, trois semaines après le début de l’intervention militaire française dans ce pays. Mais au-delà, il marque aussi un moment décisif de sa présidence.

Pour François Hollande, il y aura certainement un avant et un après Bamako. Le discours du président français devant la foule des Maliens venus l’acclamer contenait en effet tous les ingrédients pour marquer les esprits, à la fois sur le fond et sur la forme.

D’ailleurs, François Hollande en a, semble-t-il, pris conscience en déclarant, galvanisé : « Je veux vous dire que je viens sans doute de vivre la journée la plus importante de ma vie politique. » En décidant d’envoyer les soldats français combattre les terroristes islamistes au Mali, François Hollande a changé de statut.

Celui que l’on disait incapable de trancher a montré qu’il était à la hauteur des événements, une attitude unanimement saluée en France. En se rendant à Bamako, François Hollande a donc fait en sorte de faire fructifier cette nouvelle image. Désormais, il n’est plus seulement celui qui a pris la décision à Paris. Il est aussi celui qui est venu en assumer les conséquences sur place.

Il a rassuré les Maliens et prévenu les Français. La France restera le temps qu’il faut. Il a lié le sort des deux pays. Cette attitude peut profiter politiquement à François Hollande, mais elle peut aussi lui coûter cher si l’intervention tourne mal.

La France restera avec vous, le temps qu’il faudra […] jusqu’au bout, jusqu’au Nord-Mali
François Hollande Président de la République française 11/10/2013 - par RFI écouter

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.