Togo: dix ans de lutte pour l'environnement - Afrique - RFI

 

  1. 19:10 TU La bande passante
  2. 19:30 TU Journal
  3. 19:40 TU La bande passante
  4. 20:00 TU Journal
  5. 20:10 TU Couleurs tropicales
  6. 20:30 TU Journal
  7. 20:33 TU Couleurs tropicales
  8. 21:00 TU Journal
  9. 21:10 TU Accents d'Europe
  10. 21:30 TU Journal
  11. 21:33 TU Danse des mots
  12. 22:00 TU Sessions d'information
  13. 22:30 TU Sessions d'information
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Autour de la question
  16. 23:30 TU Journal
  17. 23:33 TU Autour de la question
  18. 19:10 TU La bande passante
  19. 19:30 TU Journal
  20. 19:40 TU La bande passante
  21. 20:00 TU Journal
  22. 20:10 TU Couleurs tropicales
  23. 20:30 TU Journal
  24. 20:33 TU Couleurs tropicales
  25. 21:00 TU Journal
  1. 19:10 TU Mardi politique
  2. 19:30 TU Journal
  3. 19:40 TU Mardi politique
  4. 20:00 TU Journal
  5. 20:10 TU Couleurs tropicales
  6. 20:30 TU Journal
  7. 20:33 TU Couleurs tropicales
  8. 21:00 TU Journal
  9. 21:10 TU Radio foot internationale
  10. 21:30 TU Journal
  11. 21:33 TU Radio foot internationale
  12. 22:00 TU Sessions d'information
  13. 22:30 TU Sessions d'information
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  16. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Environnement Togo

Togo: dix ans de lutte pour l'environnement

media

L’environnement fait l’actualité au Togo : du 1er au 6 février, deux cents jeunes venus de 24 pays du continent sont réunis à Tsévié, à 35 kilomètres au nord de Lomé, la capitale du Togo, pour fêter le 10e anniversaire de leur association, les « Jeunes volontaires pour l’environnement ».

Avec notre envoyée spéciale à Tsévié, Anne-Cécile Bras

Ils sont venus du Burundi, du Kenya, du Cameroun, du Mali ou encore de la Zambie pour témoigner et échanger sur leurs actions en faveur de la protection de l’environnement de leur pays. Les thématiques synthétisent les défis auxquels l’Afrique est confrontée.

« L'Afrique est une terre de contraste, mais aussi une terre d'opportunité, explique Sena Alouka, directeur exécutif des Jeunes volontaires pour l’environnement international. Le plus essentiel pour nous, c'est l'accès à l'énergie, une énergie durable et propre mais aussi à l'eau et à l'assainissement. Vous savez, 20% seulement de la population a accès à l'eau. Et pour ce qui est de l'assainissement, les chiffres sont encore plus bas. J'ai demandé à une fille récemment : ' Quel est ton rêve ? '. Elle a répondu : ' Je veux épouser un homme qui a des toilettes à la maison ' ».

La gestion des déchets ou la lutte contre la déforestation sont aussi au programme. Au Togo, par exemple, 18 000 hectares de forêts sont coupés chaque année. L’association a aussi sa propre pépinière, les enfants des villages, chargés de sensibiliser les adultes.

Cédric Houévou, le président des jeunes agents de l’environnement du Togo, tente ainsi de faire passer certains messages : «Je leur dis que l'on ne doit pas couper les arbres, qu'on ne doit pas faire des feux de brousse, ni déféquer partout, ou encore polluer l'eau. On m'écoute, mais certains on les oreilles grosses comme ça (rires)... et ne m'écoutent pas vraiment. »

Des solutions comme les foyers améliorés, qui utilisent deux fois moins de charbon pour la cuisine, ou les techniques de recyclage des déchets ont aussi été partagées. Chacun repartira mercredi dans son pays avec des nouveaux programmes d’action à mener.


Vous pourrez découvrir davantage cette association et les enjeux environnementaux de l’Afrique dans l’émission « C’est pas du vent », qui sera diffusée ce dimanche entre 11h10 et 12h00 TU.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.