Algérie: un groupe armé attaque une caserne militaire - Afrique - RFI

 

  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU Sessions d'information
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU Sessions d'information
  5. 17:40 TU Accents d'Europe
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU Décryptage
  8. 18:30 TU Journal
  9. 18:33 TU Sessions d'information
  10. 18:40 TU Débat du jour
  11. 19:00 TU Journal
  12. 19:10 TU Grand reportage
  13. 19:30 TU Journal
  14. 19:40 TU Sessions d'information
  15. 20:00 TU Journal
  16. 20:10 TU La bande passante
  17. 20:30 TU Journal
  18. 20:33 TU La bande passante
  19. 21:00 TU Journal
  20. 21:10 TU Couleurs tropicales
  21. 21:30 TU Journal
  22. 21:33 TU Couleurs tropicales
  23. 22:00 TU Sessions d'information
  24. 22:30 TU Sessions d'information
  25. 23:00 TU Journal
  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU Sessions d'information
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU Sessions d'information
  5. 17:40 TU Accents d'Europe
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU Grand reportage
  8. 18:30 TU Sessions d'information
  9. 19:00 TU Journal
  10. 19:10 TU Décryptage
  11. 19:30 TU Journal
  12. 19:40 TU Débat du jour
  13. 20:00 TU Journal
  14. 20:10 TU La bande passante
  15. 20:30 TU Journal
  16. 20:33 TU La bande passante
  17. 21:00 TU Journal
  18. 21:10 TU Radio foot internationale
  19. 21:30 TU Journal
  20. 21:33 TU Radio foot internationale
  21. 22:00 TU Sessions d'information
  22. 22:30 TU Sessions d'information
  23. 23:00 TU Journal
  24. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  25. 23:30 TU Journal
Urgent

Dans un discours prononcé devant la foule sur la place de la Nation, rebaptisée «place de la révolution», le lieutenant-colonel Zida a annoncé la suspension de la Constitution. Mais il ne s'exprime pas au nom du chef d'état-major, proclamé chef de l'Etat un peu plus tôt dans la journée. Une partie de l'armée semble ne pas reconnaître l'autorité du général Traoré. Le lieutenant-colonel Zida est le commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle.

fermer

Afrique

Algérie

Algérie: un groupe armé attaque une caserne militaire

media

Mercredi 6 février 2013 au soir, un groupe armé composé d’une cinquantaine d’hommes, parmi lesquels des Tunisiens et des Libyens, a attaqué une caserne militaire en Algérie. Deux assaillants ont été tués et plusieurs militaires algériens blessés. Le reste du commando est toujours en fuite, poursuivi par l’aviation algérienne.

Un groupe d’une cinquantaine d’hommes a attaqué ce mercredi soir une caserne de Khenchela, un site sécuritaire important, à une centaine de kilomètres de la frontière tunisienne. Le groupe a d’abord kidnappé le chauffeur d'un camion de livraison et son accompagnateur, chargés de ravitailler le campement en denrées alimentaires. Puis ils ont tenté de se cacher dans le camion en l’utilisant comme cheval de Troie.

Le groupe, dont faisaient partie des Tunisiens et des Libyens, était très lourdement armé, notamment avec des lance-roquettes. Son objectif était de faire exploser la caserne. Mais l’armée algérienne a riposté. Les assaillants se sont enfuis avec un otage, l’un des employés de l’entreprise de restauration. L’attaque a duré trois heures. Deux assaillants ont été tués et six militaires algériens ont été blessés.

Des avions chasseurs bombardiers et des hélicoptères ont traqué de nuit le groupe pour empêcher son repli vers la Tunisie voisine. Ce jeudi matin, le groupe se trouvait toujours dans les montagnes en direction de la frontière.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.