Republier
Egypte Iran

Egypte : visite mouvementée pour le président Ahmedinejad


©

Premier président iranien de l’histoire à visiter l’Egypte, Mahmoud Ahmedinejad est la vedette incontestée du sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) au Caire. Mais si les autorités lui ont déroulé le tapis rouge, le président iranien n’est pas le bienvenu pour tous les Egyptiens.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

A peine arrivé au Caire, Ahmedinejad s’est précipité à la mosquée d’al-Azhar. Il y a été accueilli par une manifestation hostile à sa présence en Egypte. Le grand imam, cheikh Ahmed al-Tayeb, a diplomatiquement exprimé sa désapprobation en mettant en garde le président iranien contre une atteinte à la sécurité des pays du Golfe arabique. Un Golfe qualifié de persique par le président iranien qui a brandi ses doigts en V.

Le cheikh Ahmed al-Tayeb a aussi mis en garde contre toute tentative iranienne de répandre le chiisme dans l’Egypte musulmane sunnite. Une déclaration saluée par le parti salafiste al-Nour qui a ouvertement condamné la visite d’Ahmadinejad. Cela a même provoqué un duel télévisé entre le dirigeant Frère musulman Mohamed al-Beltagui et le porte parole d’al-Nour Nader Bakkar. A sa sortie de la prière à la mosquée al-Hussein, le président iranien a échappé de justesse à l’insulte ultime dans le monde arabe : une agression à coup de chaussure perpétrée par des partisans de la révolution syrienne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.