Faillite de Mauritania Airways : l’ancien président du conseil d’administration écroué - Afrique - RFI

 

  1. 14:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  2. 14:30 TU Journal
  3. 14:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  4. 15:00 TU Journal
  5. 15:10 TU Autour de la question
  6. 15:30 TU Journal
  7. 15:33 TU Autour de la question
  8. 16:00 TU Journal
  9. 16:10 TU Priorité santé
  10. 16:30 TU Journal
  11. 16:33 TU Priorité santé
  12. 17:00 TU Journal
  13. 17:10 TU Sessions d'information
  14. 17:30 TU Journal
  15. 17:33 TU Sessions d'information
  16. 17:40 TU Accents d'Europe
  17. 18:00 TU Journal
  18. 18:10 TU Décryptage
  19. 18:30 TU Journal
  20. 18:33 TU Sessions d'information
  21. 18:40 TU Débat du jour
  22. 19:00 TU Journal
  23. 19:10 TU Grand reportage
  24. 19:30 TU Journal
  25. 19:40 TU Sessions d'information
  1. 14:10 TU Autour de la question
  2. 14:30 TU Journal
  3. 14:33 TU Autour de la question
  4. 15:00 TU Journal
  5. 15:10 TU Priorité santé
  6. 15:30 TU Journal
  7. 15:33 TU Priorité santé
  8. 16:00 TU Journal
  9. 16:10 TU Couleurs tropicales
  10. 16:30 TU Journal
  11. 16:33 TU Couleurs tropicales
  12. 17:00 TU Journal
  13. 17:10 TU Sessions d'information
  14. 17:30 TU Journal
  15. 17:33 TU Sessions d'information
  16. 17:40 TU Accents d'Europe
  17. 18:00 TU Journal
  18. 18:10 TU Grand reportage
  19. 18:30 TU Sessions d'information
  20. 19:00 TU Journal
  21. 19:10 TU Décryptage
  22. 19:30 TU Journal
  23. 19:40 TU Débat du jour
  24. 20:00 TU Journal
  25. 20:10 TU La bande passante
fermer

Afrique

Aéronautique EN BREF Mauritanie Transport

Faillite de Mauritania Airways : l’ancien président du conseil d’administration écroué

media  

En Mauritanie, le vice-président du groupe BSA, Bouamatou Société Anonyme, Mohamed Ould Debagh, a été écroué mardi 5 février 2013 en fin de journée à Nouakchott. Un peu plus tôt il avait été présenté au juge d'instruction qui lui avait notifié plusieurs chefs d'inculpation liés à la faillite de la compagnie aérienne Mauritania Airways. Pour la défense, cet emprisonnement ne se justifie pas légalement et relève d'un acharnement des autorités contre le groupe BSA.

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.