Mali : mission de la Misma sur le terrain

Le Nigeria a envoyé 250 hommes au Mali.
© AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Au moment où des tractations sont en cours aux Nations unies pour faire passer les troupes africaines de la Cédéao sous bannière onusienne, 2.540 soldats ouest-africains sont déjà arrivés au Mali. Ils devraient être 2.500 de plus d'ici la fin du mois. Le déploiement s'effectue par voie terrestre, ce qui explique en partie sa lenteur. Où en est la Misma et comment s'organise sa mission sur le terrain?

Plusieurs contingents ont été repartis sur un axe Sud-Nord. A Ségou, ce sont 250 Nigérians qui sont déployés. Un peu plus au Nord, la ville de Markala abrite le bataillon des 600 Burkinabè. A mi chemin entre Ségou et Mopti, le bataillon togolais a, lui, été installé sur une ligne qui part de la localité de San jusqu'a Sévaré où se trouve une base militaire qui dispose d'une importante piste d'aviation.

La deuxième ville du nord du Mali, Gao est sous le contrôle des Nigériens. Hier, les états-majors de toutes les forces étrangères ont poursuivi le plan de répartition des contingents. Les militaires nigériens vont appuyer les soldats maliens, attendus à Ansongo, ville située près de la frontière avec le Niger.

Un peu plus à l'Ouest, Menaka ville restée ouverte, où les Touaregs du MNLA, Mouvement national de libération de l’Azawad, affirment s'être installés, devrait voir l'arrivée de l'armée malienne accompagnée de soldats tchadiens.

Pour l'instant, les Béninois, les Ivoiriens et les Sénégalais attendent à Bamako. Ces derniers pourraient être envoyés à Tombouctou. Les forces africaines ont pour mission de sécuriser les zones où elles se trouvent en effectuant du quadrillage et des patrouilles.

Au total, la Misma compte douze nationalités. Il est prévu que pendant trois mois, chaque pays participant à la force de la Cédéao, Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, assure par ses propres moyens l'autonomie logistique de son contingent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.