Des députés français demandent une enquête parlementaire sur la mort de Sankara

Un burkinabè passe devant une peinture murale représentant Thomas Sankara, à Ouagadoudou, le 18 novembre 2010.
© AFP

Vingt-cinq ans après l’assassinat de Thomas Sankara, les députés du Front de Gauche, soutenus par Europe Ecologie-Les Verts, ont déposé une nouvelle demande d’enquête parlementaire. Une première demande avait été déposée en 2011, sans succès. André Chassaigne, député du Front de Gauche, juge que cette enquête permettrait de connaître la vérité sur l’éventuelle implication de la France dans l’assassinat du président burkinabè.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.