RDC: le parti de Tshisekedi ne dialoguera pas avec Kabila - Afrique - RFI

 

  1. 19:00 TU Journal
  2. 19:10 TU Grand reportage
  3. 19:30 TU Journal
  4. 19:40 TU Sessions d'information
  5. 20:00 TU Journal
  6. 20:10 TU La bande passante
  7. 20:30 TU Journal
  8. 20:33 TU La bande passante
  9. 21:00 TU Journal
  10. 21:10 TU Couleurs tropicales
  11. 21:30 TU Journal
  12. 21:33 TU Couleurs tropicales
  13. 22:00 TU Sessions d'information
  14. 22:30 TU Sessions d'information
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Accents d'Europe
  17. 23:30 TU Journal
  18. 23:33 TU Danse des mots
  19. 19:00 TU Journal
  20. 19:10 TU Grand reportage
  21. 19:30 TU Journal
  22. 19:40 TU Sessions d'information
  23. 20:00 TU Journal
  24. 20:10 TU La bande passante
  25. 20:30 TU Journal
  1. 19:00 TU Journal
  2. 19:10 TU Décryptage
  3. 19:30 TU Journal
  4. 19:40 TU Débat du jour
  5. 20:00 TU Journal
  6. 20:10 TU La bande passante
  7. 20:30 TU Journal
  8. 20:33 TU La bande passante
  9. 21:00 TU Journal
  10. 21:10 TU Autour de la question
  11. 21:30 TU Journal
  12. 21:33 TU Autour de la question
  13. 22:00 TU Sessions d'information
  14. 22:30 TU Sessions d'information
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  17. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Etienne Tshisekedi Joseph Kabila M23 Ouganda RDC

RDC: le parti de Tshisekedi ne dialoguera pas avec Kabila

media L'opposant Etienne Tshisekedi en 2002. RFI / Junior Didi Kannah

Pendant que les protagonistes des pourparlers entre le gouvernement et la rébellion du M23 sont toujours à Kampala, à Kinshasa, un autre dialogue fait l’actualité. Celui du pouvoir avec l’opposition politique promis depuis la fin de l’année dernière par le président Joseph Kabila. On ne sait pas encore quand il va avoir lieu, mais il devrait être pour bientôt. L’opposition s’y prépare, à l’exception de l’UDPS qui ne veut pas dialoguer avec le régime.

Nous pensons que la crise actuelle que traverse notre pays ne peut être résorbée que par des discussions.
Thomas Luhaka Secrétaire général du MLC 11/10/2013 - par Bruno Minas écouter

Parmi ceux qui sont pour le dialogue dans l’opposition, il y a Vital Kamerhe. Lui voudrait qu'il se tienne dans une autre capitale africaine que Kinshasa, sous la médiation d’une personnalité africaine, mais pas de la RDC. Du côté du Mouvement de libération du Congo (MLC), on se dit aussi d’accord pour le dialogue, peu importe le lieu et le médiateur. Mais surtout, ne pas voir trop grand, prévient Thomas Luhaka, secrétaire général du MLC :

« On ne veut pas revenir à la conférence nationale souveraine où il y avait plus de 2 800 participants. On ne veut pas revenir non plus à Sun City qui avait été trop long. On veut quelque chose de plus allégé, mais surtout que l’on aille à l’essentiel des préoccupations actuelles des Congolais. »

Nous ne serons pas isolés »

Dans le camp d’Etienne Tshisekedi, pas de surprise, le leader historique reste dans la ligne de sa victoire et du rejet des résultats officiels des dernières élections. Donc pas de dialogue avec le camp Kabila.

C'est un rejet pur et simple.
Joseph Kapika Porte-parole de l'UDPS 11/10/2013 - par Bruno Minas écouter

Le porte-parole de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Joseph Kapika, ne craint pas que son parti de retrouve hors-jeu :

« Le dialogue peut avoir lieu sans nous, nous ne serons pas isolés, nous serons avec le peuple congolais. Ce sont ceux qui iront chez Kabila, qui a été chassé du pouvoir par le peuple, qui seront isolés du peuple ».

Ce débat s’ouvre alors qu’on ne sait toujours pas où, quand, ni comment aura lieu le dialogue promis par le président.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.