Au Mali, Tombouctou fête sa libération mais attend toujours sa sécurisation

Scènes de liesse dans Tombouctou libérée, le 28 janvier 2013
© ERIC FEFERBERG / AFP

Une grande fête a été donnée hier après-midi à Tombouctou en l’honneur de l’armée malienne et des contingents amis du Mali, deux semaines après la visite éclair dans la « ville aux 333 saints » du président François Hollande. L’armée malienne et l’opération Serval en ont chassé les jihadistes d’Aqmi le 28 janvier. Les habitants de Tombouctou goûtent donc de nouveau à la liberté ; la ville n’a pas été le théâtre d’attentats-suicide comme à Gao, il n’empêche, des missions de sécurisation sont nécessaires, or, la Misma tarde à prendre le relais.

Cela fait onze mois que les gens sont enfermés dans leur coin

La fête de ce samedi coïncide avec le départ de Tombouctou d’une partie des troupes françaises
17-02-2013 - Par Nicolas Champeaux

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.