Affaire Pistorius: le principal enquêteur accusé de tentative de meurtre - Afrique - RFI

 

  1. 21:33 TU Danse des mots
  2. 22:00 TU Sessions d'information
  3. 22:30 TU Sessions d'information
  4. 23:00 TU Journal
  5. 23:10 TU Autour de la question
  6. 23:30 TU Journal
  7. 23:33 TU Autour de la question
  8. 21:33 TU Danse des mots
  9. 22:00 TU Sessions d'information
  10. 22:30 TU Sessions d'information
  11. 23:00 TU Journal
  12. 23:10 TU Autour de la question
  13. 23:30 TU Journal
  1. 21:33 TU Radio foot internationale
  2. 22:00 TU Sessions d'information
  3. 22:30 TU Sessions d'information
  4. 23:00 TU Journal
  5. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  6. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Afrique du Sud Justice

Affaire Pistorius: le principal enquêteur accusé de tentative de meurtre

media

C’est un rebondissement supplémentaire dans l’affaire Pistorius. Hilton Botha, le policier chargé de l’enquête jusqu’ici, a été écarté jeudi par la chef de la police sud-africaine. L’enquêteur est en effet lui-même poursuivi pour tentative de meurtre.

Hilton Botha est poursuivi avec deux de ses collègues pour avoir tiré sur un taxi collectif, un minibus, en décembre 2011. Il y avait sept personnes à bord, et le policier se trouve donc accusé de pas moins de sept tentatives de meurtres. Certains le soupçonnent également d’avoir été ivre au moment des faits, ce qu’il a nié.

La plainte avait été retirée en mars dernier, avant d’être finalement réactivée au début du mois de février 2013. Hilton Botha doit comparaître dans cette affaire le 24 mai prochain.

L'accusation fragilisée

Cette annonce a pris l’accusation de court. C’est un coup dur pour le procureur, car ces accusations qui pèsent sur Hilton Botha affaiblissent un homme-clé dans le procès d’Oscar Pistorius.

Hilton Botha était en effet l’enquêteur principal sur l’affaire. La thèse du meurtre avec préméditation, que l’accusation a fait sienne, repose très largement sur son travail. Lors de son interrogatoire, mercredi, Hilton Botha avait déjà été malmené par la défense. Celle-ci avait pointé un certain nombre d’insuffisances de la part du policier. Mais cette fois, il paraissait impossible de le laisser continuer à travailler sur l’affaire.

La chef de la police sud-africaine a donc annoncé, jeudi en fin d’après-midi, que l’enquête serait désormais dirigée par le lieutenant général Vineshkumar Moonoo, présenté comme l’un des meilleurs policiers du pays.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.