En RDC, le capitaine Lissanbo serait détenu par l'Etat major des renseignements militaires - Afrique - RFI

 

  1. 17:40 TU Débat du jour
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU La bande passante
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU La bande passante
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Accents d'Europe
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Danse des mots
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Autour de la question
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Autour de la question
  23. 17:52 TU Sessions d'information
  24. 18:00 TU Journal
  25. 18:10 TU Grand reportage
  1. 17:40 TU La bande passante
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Décryptage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Débat du jour
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Radio foot internationale
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Radio foot internationale
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  21. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

EN BREF RDC

En RDC, le capitaine Lissanbo serait détenu par l'Etat major des renseignements militaires

media  

En RDC, le capitaine Désiré Kobo Lissanbo, arrêté le 11 février dernier, à Kinshasa serait détenu à l'Etat major des renseignements militaires. Un lieu soumis à un régime d'interdiction de visite aux personnes détenues. Mercredi 20 février, la famille qui n'a toujours pas pu le voir a exprimé son inquiétude. Pour le Directeur exécutif Rostin Manketa de la « Voix des sans voix », l'arrestation du capitaine Lissanbo n'est pas un cas isolé. De fait selon Rostin Manketa de nombreux militaires originaires comme lui de la province de l'équateur sont régulièrement arrêtés, toujours pour les mêmes raisons c'est-à-dire souvent soupçonnées d'être des partisans des mobutistes.

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.