Togo : les journalistes en colère après l’adoption de la loi sur les médias - Afrique - RFI

 

  1. 05:50 TU Sessions d'information
  2. 05:58 TU Sessions d'information
  3. 06:00 TU Journal
  4. 06:15 TU Sessions d'information
  5. 06:30 TU Journal
  6. 06:43 TU Sessions d'information
  7. 07:00 TU Journal
  8. 07:15 TU Sessions d'information
  9. 07:30 TU Journal
  10. 07:40 TU Grand reportage
  11. 08:00 TU Journal
  12. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  13. 08:30 TU Journal
  14. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  15. 09:00 TU Journal
  16. 09:10 TU Priorité santé
  17. 09:30 TU Journal
  18. 09:33 TU Priorité santé
  19. 10:00 TU Journal
  20. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  21. 10:30 TU Journal
  22. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  23. 11:00 TU Journal
  24. 11:15 TU Sessions d'information
  25. 11:30 TU Journal
  1. 05:30 TU Sessions d'information
  2. 06:00 TU Journal
  3. 06:15 TU Sessions d'information
  4. 06:30 TU Journal
  5. 06:43 TU Sessions d'information
  6. 07:00 TU Journal
  7. 07:15 TU Sessions d'information
  8. 07:30 TU Sessions d'information
  9. 08:00 TU Journal
  10. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  11. 08:30 TU Journal
  12. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  13. 09:00 TU Journal
  14. 09:10 TU Priorité santé
  15. 09:30 TU Journal
  16. 09:33 TU Priorité santé
  17. 10:00 TU Journal
  18. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  19. 10:30 TU Journal
  20. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  21. 11:00 TU Journal
  22. 11:15 TU Sessions d'information
  23. 11:30 TU Journal
  24. 11:33 TU Sessions d'information
  25. 12:00 TU Journal
fermer

Afrique

EN BREF médias Togo Brèves Culture

Togo : les journalistes en colère après l’adoption de la loi sur les médias

Au Togo, la loi sur la presse adoptée mardi par l'assemblée nationale provoque un véritable tollé dans la profession mais aussi parmi les défenseurs de la liberté d'expression. Cette loi, votée en l'absence des journalistes des médias privés, étend les pouvoirs de la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC) qui peut désormais suspendre provisoirement ou définitivement un média, sans saisir au préalable la justice. « C'est un recul de la presse et une décision anticonstitutionnelle », explique Ferdinand Ayité, coordinateur de l'ONG togolais SOS journalistes en danger.

D'abord, c'est une loi anticonstitutionnelle parce que l'adoption de cette loi viole l'article 26 alinéa 3 de notre Constitution...
Fredinand Ayité Coordinateur de l'ONG togolaise SOS journalistes en danger 10/10/2013 - par Christine Muratet écouter

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.