La 3ème édition de «l’Avenir de l’Environnement en Afrique» aborde les risques clés pour la santé et propose des solutions durables pour l'avenir


©

Le PNUE, Programme des Nations unies pour l'environnement, a publié le sortie aujourd'hui son troisième rapport sur « l'Avenir de l'Environnement en Afrique » . Cette nouvelle édition dresse un bilan des risques environnementaux majeurs qui peuvent avoir des lourdes conséquences sur la santé humaine, déplore la faiblesse de la mise en oeuvre des précédentes recommandations, et propose des solutions durables pour le futur.

Le rapport sur « l'Avenir de l'environnement en Afrique », constate que statistiquement 28% des maladies en Afrique sont liés aux risques environnementaux.

Cet état des lieux 2013 révèle principalement la forte contribution des polluants atmosphériques sur la santé des populations, signalant par exemple les effets considérables de ces pollutions dans les zones rurales pauvres dues, très souvent, au faible usage de réchauds et de carburants propres qui entraînent des pollutions intérieures dans les maisons à des seuils souvent supérieurs, de 20 à 30 fois aux limites fixées par l'OMS, Organisation mondiale de la santé.

Par ailleurs, dans un continent où 80% de la population rurale dépend des médicaments traditionnels récoltés dans la nature, la contamination de la flore par de nombreux produits toxiques dus souvent à une mauvaise gestion des déchets, a aussi des impacts dévastateurs.

Enfin, le rapport signale aussi dans les impacts majeurs, les risques de dégradation de la santé dus au réchauffement climatique dont les multiples effets peuvent s'exprimer par exemple sur la ressource et sur la qualité de l'eau.