Madagascar : le cyclone Haruna dévaste le sud de l'île - Afrique - RFI

 

  1. 09:30 TU Journal
  2. 09:33 TU La marche du monde
  3. 10:00 TU Journal
  4. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  5. 10:30 TU Journal
  6. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  7. 11:00 TU Journal
  8. 11:10 TU Internationales
  9. 11:30 TU Journal
  10. 11:32 TU Internationales
  11. 12:00 TU Journal
  12. 12:10 TU Sessions d'information
  13. 12:30 TU Journal
  14. 12:33 TU Sessions d'information
  15. 12:40 TU Littérature sans frontières
  16. 13:00 TU Journal
  17. 13:10 TU LA DANSE DES MOTS 2
  18. 13:30 TU Journal
  19. 13:33 TU Le coq chante
  20. 14:00 TU Journal
  21. 14:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  22. 14:30 TU Journal
  23. 14:33 TU EN SOL MAJEUR 2D
  24. 15:00 TU Journal
  25. 15:10 TU Mémoire d'un continent
  1. 09:30 TU Journal
  2. 09:33 TU Religions du monde
  3. 10:00 TU Journal
  4. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  5. 10:30 TU Journal
  6. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  7. 11:00 TU Journal
  8. 11:10 TU Internationales
  9. 11:30 TU Journal
  10. 11:32 TU Internationales
  11. 12:00 TU Journal
  12. 12:10 TU Mémoire d'un continent
  13. 12:30 TU Sessions d'information
  14. 13:00 TU Journal
  15. 13:10 TU Littérature sans frontières
  16. 13:30 TU Journal
  17. 13:33 TU Le coq chante
  18. 14:00 TU Journal
  19. 14:10 TU Musiques du monde
  20. 14:30 TU Journal
  21. 14:33 TU Musiques du monde
  22. 15:00 TU Journal
  23. 15:10 TU Musiques du monde
  24. 15:30 TU Journal
  25. 15:33 TU Musiques du monde
fermer

Afrique

Catastrophes naturelles Environnement Madagascar

Madagascar : le cyclone Haruna dévaste le sud de l'île

media

Haruna est entré le 22 février dans le sud-ouest de la Grande Île. C'est le premier cyclone à pénétrer sur les terres malgaches cette saison. Les vents ont soufflé jusqu'à 210 km/h, provoquant d'importants dégâts matériels. Au moins trois personnes ont été tuées. Mais les informations sont encore très incomplètes. Le cyclone est en train de s'affaiblir. Il devrait sortir par le sud-est de l'île ce samedi matin vers 9h, heure locale.

Comparé à la côte est, le sud-ouest de Madagascar n’est pas une région fréquemment touchée par les cyclones, une population moins habituée et donc plus vulnérable. Autre difficulté qui va se présenter aux secouristes aujourd’hui, l’accès à des zones sinistrées parfois enclavées. Comme l’explique le colonel Olivier Andriakaja qui dirige les opérations depuis Antananarivo :

« Le problème c’est que dans la partie sud de Madagascar, il y a des routes bitumées, mais aussi beaucoup de pistes. Le cyclone provoque beaucoup d’inondations. Et l’accès est très difficile pour aller d’un lieu à un autre... ».

Et à défaut de pouvoir circuler, la région pourrait être survolée, une fois le cyclone parti. Ce qui permettra d’affiner un bilan des dégâts déjà élevé : « Là maintenant, il y a des chutes d’arbres, des toits arrachés, ajoute le colonel Olivier Andriakaja. Il y a des sinistrés qui sont déplacés, des cultures qui ont suvi des dégâts, des routes coupées… ».

Près d’une cinquantaine de cyclones ont frappé Madagascar, ces dix dernières années. L’année dernière, les deux principaux avaient fait 112 morts et 90.000 sinistrés.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.