Le Bénin réfute les appels à la vigilance du Quai d'Orsay concernant son territoire

Benoît Degla, ministre béninois de l'Intérieur.
© etranger.gouv.bj

Le Bénin se dit « stupéfait » après les mises en garde de Paris contre les risques d'attentats ou d'enlèvements dans ce pays. Dans ses conseils aux voyageurs, le ministère français des Affaires étrangères demande à ses ressortissants d'observer une « vigilance accrue », notamment dans le nord-est du Bénin, à la frontière avec le Nigeria. Les autorités béninoises ont appris l'information par les médias. Benoît Dégla est le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique. Il accuse les diplomates de l'ambassade de France d' « excès de zèle » et de créer une « psychose artificielle ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.