Elections à Djibouti: Ylias Moussa Dawalleh répond aux soupçons de fraude massive


©

La majorité présidentielle a remporté 80% des 65 sièges de députés à l'issue des legislatives du vendredi 22 février, comme le lui permettait la nouvelle loi électorale. Une victoire contestée par la coalition de l'opposition, qui accuse le régime d'Ismaël Omar Guelleh d'avoir fraudé massivement. Le ministre des Finances Ylias Moussa Dawalleh, également secrétaire général du Rassemblement populaire pour le progrès (RPP), le parti présidentiel, réagit à toutes ces accusations.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.