Madagascar : le cyclone Haruna a fait au moins six morts et des milliers de sinistrés - Afrique - RFI

 

  1. 21:33 TU Si loin si proche
  2. 22:00 TU Journal
  3. 22:10 TU Archives d'Afrique
  4. 22:30 TU Journal
  5. 22:40 TU Archives d'Afrique
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Atelier des médias
  8. 23:30 TU Journal
  9. 23:33 TU Atelier des médias
  10. 21:33 TU Mondial sports
  11. 22:00 TU Journal
  12. 22:10 TU Le débat africain
  13. 22:30 TU Journal
  14. 22:40 TU Le débat africain
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Internationales
  17. 23:30 TU Journal
  1. 22:00 TU Journal
  2. 22:10 TU Archives d'Afrique
  3. 22:30 TU Journal
  4. 22:40 TU Archives d'Afrique
  5. 23:00 TU Journal
  6. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  7. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Catastrophes naturelles Madagascar

Madagascar : le cyclone Haruna a fait au moins six morts et des milliers de sinistrés

media

Le cyclone Haruna a ravagé le sud-ouest de Madagascar. Au moins six personnes sont mortes, et des dizaines de milliers sont sinistrés, selon un bilan provisoire du BNGRC, le Bureau de gestion des risques et des catastrophes. Et si le cyclone a quitté la Grande Ile, Ie 23 février au matin, l’état d’alerte est toujours maximum.

C’est un paysage de désolation qu’a laissé Haruna derrière lui. Dans le Sud-Ouest, désormais dévasté, l’eau a tout envahi, maisons, routes et rizières. Le vent a mis les arbres à terre, a fait s’envoler les toits. L’eau, comme l’électricité, est coupée dans toute la région.

Au moins six personnes ont été tuées, dix-sept blessées et plusieurs milliers sont sinistrés. Un bilan qui de l’aveu même du patron du BNGRC, qui coordonne les secours, devrait s’alourdir. 70% de Morombe sont en effet détruits, et la situation reste très préoccupante à Tuléar : « Ce qui est très grave c’est la rupture de digues, plusieurs dizaines de personnes sont en train d’être évacuées. Tous les responsables s’acharnent pour sauver des vies ».

L’urgence c’est donc toujours de secourir, puis de reloger et de nourrir les sinistrés. Et même si Haruna s’est éloigné et est maintenant à plus de 500 kilomètres des côtes malgaches, la vigilance reste de mise et les inondations devraient durer. Dans le Sud-Ouest, l’état d’alerte est maintenu.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.