Togo : l'ancien Premier ministre Agbeyomé Kodjo est libre - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Sessions d'information

 

  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU La bande passante
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU La bande passante
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Accents d'Europe
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Danse des mots
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Autour de la question
  18. 23:30 TU Journal
  19. 23:33 TU Autour de la question
  20. 18:30 TU Sessions d'information
  21. 19:00 TU Journal
  22. 19:10 TU La bande passante
  23. 19:30 TU Journal
  24. 19:40 TU La bande passante
  25. 20:00 TU Journal
  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Décryptage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Débat du jour
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Radio foot internationale
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Radio foot internationale
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  18. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Togo

Togo : l'ancien Premier ministre Agbeyomé Kodjo est libre

media

L'ancien Premier ministre togolais Agbeyomé Kodjo est libre depuis le 25 février 2013. La justice a ordonné sa remise en liberté provisoire après plus d'un mois de détention. Agbéyomé Kodjo avait été arrêté avec une vingtaine d'autres militants d'opposition dans le cadre des enquêtes sur les incendies qui avaient ravagé les marchés de Kara et de Lomé. Ses partisans dénonçaient une machination politique.
 

Agbéyomé Kodjo a été libéré le 25 février après plus d’un mois de détention à la gendarmerie. L’ancien Premier ministre togolais est en liberté provisoire avec retrait de titre de voyage.

A la maison, après quelques minutes de recueillement, Agbéyomé Kodjo raconte : C’est la honte, ce qui se passe là-bas. Durant ses 40 jours de détention, l’ancien Premier ministre a séjourné dans un bureau. La nuit, il doit dormir entouré de trois gendarmes armes au poing qui ferment la porte et gardent la clé. Pour se soulager, il doit se servir d’une bouteille vide d’eau minérale ; pour le besoin, le seau qui sert à prendre le bain est le mieux indiqué.

Arrêté le 16 janvier à la suite des incendies des marchés de Kara et de Lomé, Agbéyomé Kodjo était considéré dans cette affaire comme le cerveau et le bras financier.

La journée de ce lundi était fatigante mais déterminante. Après douze heures d’instruction avec audition sur le fond et les confrontations, le président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) est enfin libre. « Notre organisation pour bâtir n’est pas une organisation pour détruire. Mon vice-président, Gérard Adja est un monsieur méticuleux et sérieux. Il ne peut pas se mêler à une affaire de ce genre, il faut le libérer », lance-t-il, avant de conclure que des organisations humanitaires viennent humaniser les lieux de détention au Togo.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.