Les élections en Mauritanie prévues entre septembre et octobre 2013 - Afrique - RFI

 

  1. 18:00 TU Journal
  2. 18:10 TU Ici l'Europe
  3. 18:30 TU Sessions d'information
  4. 19:00 TU Journal
  5. 19:10 TU La bande passante
  6. 19:30 TU Journal
  7. 19:40 TU La bande passante
  8. 20:00 TU Journal
  9. 20:10 TU Couleurs tropicales
  10. 20:30 TU Journal
  11. 20:33 TU Couleurs tropicales
  12. 21:00 TU Journal
  13. 21:10 TU Accents d'Europe
  14. 21:30 TU Journal
  15. 21:33 TU Danse des mots
  16. 22:00 TU Sessions d'information
  17. 22:30 TU Sessions d'information
  18. 23:00 TU Journal
  19. 23:10 TU Autour de la question
  20. 23:30 TU Journal
  21. 23:33 TU Autour de la question
  22. 18:00 TU Journal
  23. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  24. 18:30 TU Journal
  25. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  1. 18:00 TU Journal
  2. 18:10 TU Ici l'Europe
  3. 18:30 TU Sessions d'information
  4. 19:00 TU Journal
  5. 19:10 TU Accents du monde
  6. 19:30 TU Journal
  7. 19:40 TU Débat du jour
  8. 20:00 TU Journal
  9. 20:10 TU Couleurs tropicales
  10. 20:30 TU Journal
  11. 20:33 TU Couleurs tropicales
  12. 21:00 TU Journal
  13. 21:10 TU Radio foot internationale
  14. 21:30 TU Journal
  15. 21:33 TU Radio foot internationale
  16. 22:00 TU Sessions d'information
  17. 22:30 TU Sessions d'information
  18. 23:00 TU Journal
  19. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  20. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz

Les élections en Mauritanie prévues entre septembre et octobre 2013

media

La Céni, la Commission électorale nationale indépendante de Mauritanie, a annoncé jeudi 28 février dans un communiqué que les élections législatives et municipales auraient lieu en septembre-octobre 2013. Ces élections, initialement prévues en octobre 2011, avaient été reportées sine die faute de consensus entre le pouvoir et l'opposition sur leur organisation.

La date exacte des élections prévues entre mi-septembre et mi-octobre sera fixée en concertation avec les partenaires concernés, indique le communiqué.

Jointe par RFI, la direction de la communication de la Céni a précisé que des concertations ont déjà commencé, notamment avec la société civile, les partis de la majorité, les partis de l’opposition dialoguiste regroupés dans la CAP (Convention pour l'alternance pacifique), le parti de l’ancien candidat à la présidentielle Ibrahim Assar, ainsi que les partenaires techniques et financiers.

En ce qui concerne la COD, la Coordination de l’opposition démocratique, le processus de prise de contact est en cours, affirme la direction. L’incertitude demeure en effet sur la position que la dizaine de partis de la COD choisira d’adopter vis-à-vis des élections, notamment de les boycotter ou non.

C’est suite à un accord entre le pouvoir et l’opposition dialoguiste que la Céni avait été créée en avril 2012. La COD, qui réclame le départ du président Ould Abdel Aziz, n’avait pas participé au dialogue, et donc rejeté l’accord et refusé de reconnaître la Céni.

Tout en poursuivant les concertations, la Céni va désormais travailler à établir la liste électorale. Pour ce faire, elle entend se baser sur un recensement électoral, qu’elle va elle-même réaliser dans les tous prochains mois, mais aussi sur les données de l’enrôlement national. Une opération de recensement lancée en mai 2011, mais qui n’est toujours pas terminée et que la Céni compte donc renforcer.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.