Bénin: les autorités affirment avoir déjoué un coup d'Etat


©

Au Bénin, les autorités affirment avoir déjoué une tentative de coup d'Etat le 22 février dernier. Un commandant de la gendarmerie et un civil ont été arrêtés dans cette affaire. 

D'après le procureur de la République, Justin Gbénamèto, ils auraient tenter de commetre un attentat pour empêcher le retour du président Yayi Boni qui était en déplacement à l'étranger et donner le pouvoir à un groupe de militaires.

« Très tôt, le matin du vendredi 22 février 2013, j’ai été informé par la gendarmerie nationale que certaines personnes ont été interpellées parce qu’elles ont été surprises en train de préparer un attentat visant à empêcher le chef de l’Etat Yayi Boni de rentrer de son voyage et instituer un régime militaire. Il y a un groupe de militaires qui devaient prendre le pouvoir et empêcher le chef de l’Etat de retourner à Cotonou, le contraignant ainsi à l’exil.

Il n’y a qu’un gendarme et un civil qui soient interpellés pour le moment. Le gendarme est un commandant. Ils sont poursuivis pour attentat à la sécurité intérieure de l’Etat. Les intéressés ont fait des aveux. La justice est saisie, le juge d’instruction à cette heure est saisi. Une enquête est en cours ».

Selon le procureur Gbénamèto, le coup avait été monté par le colonel Pamphile Zomahoun et Johannès Dagnon, directeur d'un cabinet d'expertise comptable. Les deux hommes sont actuellement en détention.

« Complotite »

Mais pour Maître Severin Maxime Quénum, l'avocat de Johannès Dagnon, toute cette affaire n'est qu'un vaste complot contre Patrice Talon. 

« Nous sommes dans un pays où le ridicule ne tue pas. J'ai lu le communiqué de presse du procureur de la République : huit jours d'investigations pour aboutir à deux arrestations alors qu'on parle d'atteinte à la sûreté de l'Etat ! Nous sommes plutôt en présence d'une complotite.

Le fantôme de Patrice Talon n'est pas loin de cette affaire là. Son nom a été cité déjà dans la fameuse affaire de tentative d'empoisonnement du chef de l'Etat et ensuite, Johannès Dagnon qui est un expert comptable est celui qui est commissaire aux comptes de toutes les sociétés de Patrice Talon. Tout est là, il y a tous les ingrédients pour passer par lui et atteindre celui que l'on veut ».