Les arrestations d'opposants se poursuivent à Djibouti


©

A Djibouti, les arrestations d'opposants se poursuivent. Hamed Youssouf Hamed, le président de l'Union pour le salut national (USN), coalition qui regroupe les partis d'opposition, a été arrêté. Mardi 5 mars, le porte-parole Daher Ahmed Farah a à son tour été placé en garde à vue. Trois chefs religieux sont également poursuivis devant la justice. Cet harcèlement des autorités à l'encontre des opposants viserait a enrayer la mobilisation populaire. Les forces de sécurité empêchent toute tentative de manifestations. Explications de maître Abdelahi Zakharia président de la Ligue djiboutienne de défense des droits de l'homme.

Il y a aux alentours de cinquante personnes qui sont déjà incarcérées...
Maitre Abdelahi Zakharia
11-10-2013 - Par Ghislaine Dupont

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.