Voies fluviales en RDC: de nombreux bateaux interdits de navigation


©

Les accidents à répétition dans le transport fluvial et lacustre sont responsables, selon une estimation journalière, de cinq morts par jour entre 2009 et 2011 en République démocratique du Congo (RDC). Pour lutter contre ce fléau, Justin Kalumba, ministre congolais du Transport et des Voies de communication vient d'interdire la navigation à 200 nouvelles unités mises en exploitation ; le personnel exploitant des chantiers navals devra en plus être soumis à une formation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.