RDC : les ONG s’inquiètent d’une situation humanitaire dramatique au Nord-Kivu

Enfants déplacés au Nord-Kivu en RD Congo (archives).
© AFP / Sofia Bouderbala

« Les combats ont cessé » entre l'armée congolaise et les miliciens Maï-Maï de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) à Kitchanga au Nord-Kivu. C'est ce qu'ont indiqué, le jeudi 7 mars 2013, les Nations unies qui précisent toutefois que la situation reste tendue. Selon plusieurs organisations humanitaires qui ont pu se rendre sur place, elle est même « dramatique ».

Depuis le 24 février, des combats opposent régulièrement l’armée régulière et les miliciens Maï-Maï de l’APCLS. Des affrontements qui auraient fait au moins 80 morts dans la localité de Kitchanga, selon l’ONU.

Près de 100 000 habitants auraient fuit les violences. Et même si le calme semble être revenu, la situation humanitaire est dramatique, comme l’a constaté le Comité international de la Croix Rouge (CICR) qui s’est rendu sur place.

Les combats ont été très intenses, l’ampleur des destructions est considérable.

Annick Bouvier
08-03-2013 - Par Sarah Tisseyre

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.