Grève dans le secteur pétrolier au Gabon

Les Gabonais vont-ils revivre les files d'attente de 2010 lorsque, en prévision d'un mouvement de grève annoncé comme "dur" l'ONEP invitait les Gabonais à faire provision de carburant.
© AFP / W. Y. Maniengui

Au Gabon l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a déclenché depuis le samedi 9 mars une grève générale illimitée dans tout le pays. Le syndicat estime que le gouvernement n’a pas donné des garanties sur la maîtrise de la main d’œuvre étrangère et d’autres revendications corporatistes. Il n’y a pas encore de pénurie dans les stations-services mais la production est déjà touchée.

Dès le lendemain du déclenchement de la grève, la production pétrolière était déjà gravement affectée, affirme Guy Roger Aurat Reteno, le secrétaire général de l’ONEP. «... nous sommes à près de 60 % de l’arrêt des installations et nous allons continuer ».

Guy Roger Aurat Reteno est arrivé à Libreville tard dans la soirée de dimanche pour mobiliser sa base. « Nous avons sécurisé les piquets de grève à Port-Gentil, et je prends aussi sur moi l’engagement de venir à Libreville consulter mes adhérents, de respecter le mot d’ordre de grève, discuter avec eux des raisons du service minimum, et vérifier que ces conditions de service minimum sont bien respectées » poursuit-il.

L’ONEP exige la réhabilitation de 17 employés de l’entreprise Schlumberger, limogés pour avoir observé un piquet de grève. Le syndicat réclame l’expulsion du directeur général et du directeur des Ressources humaines de cette société pour non respect du code du travail gabonais. L’ONEP exige aussi l’expulsion de tous les étrangers exerçant à des postes susceptibles d’être occupés par des Gabonais.

Les négociations entamées à Port-Gentil ont échoué et le gouvernement est resté muet tout ce week-end.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.