RDC : les membres du M23 fidèles à Runiga se réfugient au Rwanda

Jean-Marie Runiga, le 17 octobre 2012 à Bunaganan.
© AFP PHOTO / Junior D.Kannah

Le gouvernement du Rwanda a annoncé ce samedi 16 mars 2013 que la faction du M23 fidèle à Jean-Marie Runiga, l’ancien chef politique du mouvement rebelle congolais récemment limogé, s’était enfuie en territoire rwandais. Ce nouveau développement survient alors qu’un accord était censé être trouvé, ce vendredi à Kampala, entre le gouvernement congolais et le M23, maintenant divisé en deux camps (celui de Runiga et celui du général Sultani Makenga) qui se sont affrontés ces derniers jours dans l’est de la RDC.

Selon la ministre rwandaise des Affaires étrangères, ils seraient 600 à avoir passé la frontière ce samedi 16 mars au matin. Un simple communiqué, mais un voyage de presse a été organisé pour présenter ceux qui ont donc trouvé refuge au Rwanda.

Il s'agit de l'essentiel des leaders du M23 tendance Runiga. Ces rebelles disent avoir été désarmés à leur arrivée au Rwanda, s'être repliés pour pouvoir apporter des soins à leurs 150 blessés, qu'ils ont d’ailleurs ramenés avec eux, et surtout avoir manqué de munitions pour combattre l'autre faction, celle dirigée par Sultani Makenga.

Ils accusent toujours ce dernier d'être de mèche avec le gouvernement congolais et les FDLR, les rebelles hutus rwandais. « Nous sommes arrivés ici à cause de nos frères qui voulaient nous vendre à Kabila », a même affirmé l'un d'eux.

Bosco Ntaganda n’était pas là

Ils s'exprimaient donc assez librement face à la presse, avec les soldats assis autour d'eux, dans une localité située à une trentaine de kilomètres au nord de Gisényi.

Quant à Bosco Ntaganda, dont Jean-Marie Runiga est réputé proche, il n'était pas parmi eux. Jean-Marie Runiga a d'ailleurs toujours démenti tout lien avec celui qui est toujours recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre.

Celui-ci aurait trouvé refuge dans le parc des Virunga avec ses escortes, dont on ne connaît pas le nombre. Il est très difficile de progresser dans ce parc, que les FDLR contrôlent en partie.

Ntaganda chercherait à rejoindre le Masisi en contournant le volcan Nyiragongo. C'est ce qui se disait en tout cas dans son entourage depuis plusieurs jours.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.