Mali: à Sévaré, des milliers de déplacés dépendent toujours de l'aide humanitaire

Des femmes reçoivent une aide alimentaire de la part du Pam, dans la région à Gourma Rharous, au Mali
© AFP PHOTO/ISLAMIC RELIF OMAR BARRY

La directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (Pam) a achevé dimanche une visite de 48 heures au Mali. La crise humanitaire « n'est pas terminée au Mali, bien que les yeux du monde soient désormais plus tournés vers la Syrie », a déclaré à Mopti Ertharin Cousin. La directrice du Pam a notamment effectué une visite de terrain dans un camp de déplacés à Sévaré, situé à 600 kilomètres au nord de Bamako. Dans ce camp, les déplacés, venus de toutes les régions du Nord (Douentza, Hombori ou encore Gao ou Kidal), rechignent à repartir chez eux, ce qui pose de multiples problèmes.

Ambiance dans les camps de déplacés de Sévaré. A perte de vue des tentes qui abritent depuis plusieurs mois des centaines d’hommes, femmes et d’enfants, tous des déplacés. Profitant de l’accalmie, certains sont retournés dans leur village d’origine dans le grand nord.

Mais d’autres ne veulent pas retourner car pour eux, leur sécurité n’est pas totalement garantie. Et puis au moins, sur place dans le camp, ils sont assistés. Un déplacé témoigne : « actuellement on a une vie très paisible avec l’aide du Pam. On n’a pas de problèmes alimentaires aujourd’hui ».

Selon les chiffres officiels, 40 000 déplacés se trouvent actuellement dans la région de Mopti, dont dépend administrativement la localité de Sévaré. Cela cause notamment de multiples problèmes, comme l’accès aux soins médicaux, mais aussi des soucis de scolarisation des enfants. « Rien que dans la commune de Mopti, nous avons un effectif de 3 000 élèves déplacés, explique Oumar Bathily, maire de la commune de Mopti, chef lieu de région. Ce qui fait qu’en moyenne, nous avons 180 élèves par salle de classe. Ce sont vraiment des cours au rabais. »

En Mauritanie, les réfugiés maliens ne cessent d'affluer
Camps de réfugiés maliens en Maurtitanie © © Reuters

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.