Pour le président tchadien Idriss Déby Itno, la menace jihadiste existe au Tchad


©

« La menace jihadiste existe ici au Tchad », prévient le président tchadien Idriss Déby Itno. Dans un entretien accordé à la presse nationale, il affirme : « Si ce mal- là nous le combattons pas de loin, en nous associant avec les autres qui ont vraiment la volonté de combattre, notre société va se déchirer ». Il pointe par ailleurs des jihadistes tchadiens enrôlés «à l'extérieur de notre teritoire», citant l'Afghanistan, l'Irak. Et s'interroge : «qui vous dit qu'ils ne s'intéresseront pas un jour à notre pays ?».  Le Tchad a engagé 2 000 soldats au Mali et a payé un lourd tribut avec 30 morts. Le chef d'Etat conclut en appelant à la plus grande vigilance.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.