Attentat de Tombouctou: la menace terroriste perdure au Mali


©

Tombouctou a à son tour été touchée par un attentat terroriste, dans la nuit de mercredi à jeudi. Lors de leur tentative d’intrusion dans l’aéroport de la ville, une dizaine d'islamistes ont été tués, ainsi qu’un soldat malien. Cette nouvelle attaque montre que les combattants islamistes sont encore loin d’être vaincus.

Après Kidal et Gao, Tombouctou est à son tour victime d’un attentat terroriste. Les jihadistes ont réussi à trouver le chemin pour arriver à l’aéroport de la ville, là où le véhicule a explosé.

Les combattants d’Aqmi, du Mujao et d’Ansar Dine qui sont encore sur le terrain ne sont donc pas totalement vaincus. Leurs nouveaux modes d’action : la guérilla, les embuscades et les attentats. Ils ont encore des armes et des munitions. Le véhicule piégé qui a explosé près de l’aéroport de Tombouctou dans la nuit du 20 au 21 mars était ainsi bourré d’explosifs.

Signe qu’ils semblent retrouver des forces, les jihadistes, qui étaient un moment obligés de se terrer, se déplacent à nouveau. D’après nos informations, c’est après avoir parcouru des centaines de kilomètres qu’ils sont arrivés aux portes de Tombouctou.

Pour commettre leurs attentats, ils utilisent une ruse désormais classique : se déplacer à bord d’un véhicule aux couleurs de l’armée malienne pour surprendre l’ennemi en lui faisant penser qu’il a affaire à un allié.

Ce qu'il faut détruire, c'est la volonté de ces éléments épars de poursuivre le combat.
François Géré
11-10-2013 - Par Christine Muratet