Le grand écrivain nigérian Chinua Achebe est mort - Afrique - RFI

 

  1. 00:00 TU Journal
  2. 00:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  3. 00:30 TU Journal
  4. 00:33 TU EN SOL MAJEUR 2D
  5. 01:00 TU Journal
  6. 01:10 TU Tous les cinémas du monde
  7. 01:30 TU Journal
  8. 01:33 TU Tous les cinémas du monde
  9. 02:00 TU Journal
  10. 02:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  11. 02:30 TU Journal
  12. 02:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  13. 03:00 TU Journal
  14. 03:10 TU Sessions d'information
  15. 03:30 TU Sessions d'information
  16. 04:00 TU Journal
  17. 04:15 TU Sessions d'information
  18. 04:30 TU Journal
  19. 04:33 TU Sessions d'information
  20. 04:40 TU LA DANSE DES MOTS 2
  21. 05:00 TU Journal
  22. 05:15 TU Sessions d'information
  23. 05:30 TU Journal
  24. 05:33 TU Sessions d'information
  25. 05:40 TU Grand reportage
  1. 00:00 TU Journal
  2. 00:10 TU Tous les cinémas du monde
  3. 00:30 TU Journal
  4. 00:33 TU Tous les cinémas du monde
  5. 01:00 TU Journal
  6. 01:10 TU Mémoire d'un continent
  7. 01:30 TU Journal
  8. 01:33 TU L'épopée des musiques noires
  9. 02:00 TU Journal
  10. 02:10 TU Si loin si proche
  11. 02:30 TU Journal
  12. 02:33 TU Si loin si proche
  13. 03:00 TU Journal
  14. 03:10 TU Sessions d'information
  15. 03:30 TU Sessions d'information
  16. 04:00 TU Journal
  17. 04:15 TU Sessions d'information
  18. 04:30 TU Sessions d'information
  19. 05:00 TU Journal
  20. 05:15 TU Sessions d'information
  21. 05:30 TU Sessions d'information
  22. 06:00 TU Journal
  23. 06:15 TU Sessions d'information
  24. 06:30 TU Journal
  25. 06:43 TU Sessions d'information
fermer

Afrique

Littérature Nigeria

Le grand écrivain nigérian Chinua Achebe est mort

media

Au Nigeria, l’écrivain Albert Chinualumogu Ache dit Chinua Achebe n’est plus. Il est considéré comme l'un des pères de la littérature africaine moderne. Il est décédé le 21 mars dans un hôpital de Boston, aux États-Unis â l’âge de 82 ans. « Ecrivain de premier rang », « géant de la littérature mondiale » : les Nigérians pleurent un écrivain engagé.

« Si vous n’aimez pas l’histoire de quelqu’un, écrivez la vôtre ». Chinua Achebe n’a jamais dérogé à sa pensée. Pendant plus de cinquante ans, il a écrit son histoire, celle d’un Nigérian en proie à la corruption, celle d’un continent aux prises avec ses multiples turpitudes.

Dans «Le Monde s'effondre», son premier ouvrage publié, Chinua Achebe abordait le colonialisme européen.

Né en 1930 dans une famille de l’ethnie Igbo, dans le sud-est du Nigeria, ce brillant diplômé de l’université d'Ibadan, travaillait à la radio nationale, la NBC, quand il a publié Le monde s’effondre en 1958. Un ouvrage dans lequel il narrait les tribulations de son ethnie sous le joug des Britanniques. Le succès a été retentissant. C’était alors le premier roman qui racontait le colonialisme européen d’un point de vue africain.

Plume alerte et regard incisif

Au total, Chinua Achebe a écrit plus d’une vingtaine d’œuvres : essais, poèmes, romans, nouvelles, autant de satires du pouvoir et de la mal gouvernance. Sa plume alerte et son regard incisif lui ont valu une notoriété telle que Nelson Mandela lisait ses livres durant ses longues années dans les prisons sud-africaines.

Depuis un accident de la route en 1990, Chinua Achebe vivait aux Etats-Unis où il donnait des conférences dans les universités. En 2012, il avait publié son dernier ouvrage, Il y avait un pays, mémoires personnelles de la guerre du Biafra. Fidèle à lui-même, le grand défenseur de la sécession avait de nouveau chahuté les esprits.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.