Le 5e sommet des Brics s'ouvre à Durban


©

Les Brics tiennent sommet ce mardi 26 mars à Durban en Afrique du Sud. Cinq pays – Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud – en plein boom et bien décidés à peser encore davantage sur les institutions mondiales. La décision était très attendue : un accord a été conclu pour la création d'une banque internationale de développement.

La coopération avec l’Afrique est le thème de ce sommet des Brics. Le choix de Durban n’est d’ailleurs pas un hasard : l’Afrique du Sud, qui est le dernier pays à avoir rejoint le groupement, a pu entrer dans ce groupe parce qu’elle joue le rôle de porte-parole du reste du continent.

L’Afrique est le continent où la montée en puissance des Brics est la plus ressentie. Elle pourrait même dépasser les partenaires traditionnels Europe-Etats-Unis-Japon d’ici quelques années.

Un accord sur la création d’une banque internationale de développement, un peu sur le modèle de la Banque mondiale, a rapidement été trouvé. Il s'agissait d'une des décisions les plus attendues de ce sommet. Cette banque pourrait financer des projets, surtout d’infrastructures, dans les Brics et ailleurs.

Contrer la domination du FMI

Avec cette banque, les chefs d’Etats des Brics veulent contrer la domination du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Des institutions qui, selon eux, ne reflètent pas assez les préoccupations des pays émergents. Elle serait dotée d’un capital de 50 milliards de dollars, les cinq pays apportant 10 milliards de dollars chacun. Les Brics pourraient aussi mettre en commun 240 milliards de dollars, c'est-à-dire une petite partie de leurs réserves de change de plus de 4 000 milliards de dollars, ce qui leur permettrait de rebondir en cas de coup dur, sans l’aide du FMI.

Pretoria pourrait héberger cette nouvelle institution financière. Un choix stratégique pour l’Afrique du Sud qui abrite des banques puissantes et la plus importante place boursière du continent africain. Une partie des produits fabriqués en Chine ou en Inde transitent également par les ports sud-africains.

L’Afrique du Sud, dernière arrivée dans le groupe, est toutefois un nain par rapport à ses partenaires, notamment en termes de commerce international. Elle se classe au 29e rang mondial, alors que la Chine est numéro 2 et le Brésil numéro 7.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.