Mali: réunion en Côte d'Ivoire des chefs d'état-major de la Misma

La Misma au Mali sera-t-elle transformée en force onusienne ?
© AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Les chefs d'état-major de la Misma, la force africaine déployée au Mali, sont réunis depuis le 25 mars à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, pour se pencher sur la crise malienne. L'objectif est de transformer la Misma en mission de paix de l'ONU capable de recourir à la force. Outre les chefs militaires ouest-africains, le commandant de l'opération Serval, et le conseiller militaire du secrétaire général des Nations unies, participent à cette rencontre qui s'achève ce mardi.

Ils en parlent depuis plusieurs semaines. Les chefs militaires impliqués dans la guerre au Mali doivent désormais s'accorder sur des recommandations pour garantir le passage de la Misma en une opération onusienne, en définissant par exemple la participation des pays contributeurs de troupes.

Une transformation indispensable aux yeux du général Soumaïla Bakayoko, chef d'état-major ivoirien et président en exercice du Comité des chefs d'état-major de la Cédéao : « Le soutien fait par l’ONU et celui fait par l’Afrique, ce n’est pas pareil. On aura une force beaucoup plus robuste, cela est clair. On aura plus de moyens, et nos hommes pourront exécuter cette mission dans les meilleures conditions ».

L'un des enjeux de la prochaine résolution de l'ONU, c'est aussi le mandat sous lequel les forces devront opérer. Le chapitre 7 paraît indispensable au général Soumaïla Bakayoko : « Le chapitre 7 s’impose. Ce n’est pas une mission de maintien de la paix classique. Non, mais qu’on nous permette cette fois-ci d’utiliser la force réellement quand c’est nécessaire ».

Selon certaines sources, c'est en juillet que les troupes africaines seront complètement opérationnelles au Mali.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.