Egypte: funérailles des cinq chrétiens coptes tués lors d'affrontements entre musulmans et coptes - Afrique - RFI

 

  1. 13:33 TU L'épopée des musiques noires
  2. 14:00 TU Journal
  3. 14:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  4. 14:30 TU Journal
  5. 14:33 TU EN SOL MAJEUR 2S
  6. 15:00 TU Journal
  7. 15:10 TU Si loin si proche
  8. 15:30 TU Journal
  9. 15:33 TU Si loin si proche
  10. 16:00 TU Journal
  11. 16:10 TU Tous les cinémas du monde
  12. 16:30 TU Journal
  13. 16:33 TU Tous les cinémas du monde
  14. 17:00 TU Journal
  15. 17:10 TU Sessions d'information
  16. 17:30 TU Journal
  17. 17:33 TU Sessions d'information
  18. 17:40 TU Afrique presse
  19. 18:00 TU Journal
  20. 18:10 TU Sessions d'information
  21. 18:30 TU Journal
  22. 18:33 TU Sessions d'information
  23. 18:40 TU Orient hebdo
  24. 19:00 TU Journal
  25. 19:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  1. 13:33 TU La marche du monde
  2. 14:00 TU Journal
  3. 14:10 TU Atelier des médias
  4. 14:30 TU Journal
  5. 14:33 TU Atelier des médias
  6. 15:00 TU Journal
  7. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  8. 15:30 TU Journal
  9. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  10. 16:00 TU Journal
  11. 16:10 TU Si loin si proche
  12. 16:30 TU Journal
  13. 16:33 TU Si loin si proche
  14. 17:00 TU Journal
  15. 17:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  16. 17:30 TU Journal
  17. 17:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  18. 18:00 TU Journal
  19. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  20. 18:30 TU Journal
  21. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  22. 21:00 TU Journal
  23. 21:10 TU Orient hebdo
  24. 21:30 TU Journal
  25. 21:33 TU Le club RFI
Urgent

Le communiqué, signé par le chef d'état-major Nabéré Honoré Traoré, a été publié à l'issue d'une réunion des hauts gradés à l'état-major de Ouagadougou. «Le lieutenant-colonel Issac Zida a été retenu à l'unanimité pour conduire la période de transition ouverte après le départ du président Compaoré» par «la haute hiérarchie (militaire), après concertation à l'état-major des armées», peut-on lire. Le général Traoré, qui briguait aussi le pouvoir, reconnaît ainsi la victoire de son concurrent.

Dernières infos

fermer

Afrique

Egypte Mohamed Morsi

Egypte: funérailles des cinq chrétiens coptes tués lors d'affrontements entre musulmans et coptes

media

Les funérailles de cinq chrétiens tués dans la banlieue populaire de Khoussous au nord du Caire sont prévues ce dimanche 7 avril dans l'après-midi à la cathédrale Saint Marc. Un calme tendu règne dans la banlieue où six personnes ont été tuées vendredi et samedi dans des incidents confessionels.

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Khoussous est la première grande épreuve à laquelle le pape Tawadros est confronté. Un pape copte orthodoxe que l’on dit moins conciliant que son prédécesseur Chénouda III. Va-t-il se contenter de ces arrangements forcés où les chrétiens victimes d’agressions se réconcilient avec leurs agresseurs musulmans ?

Une chose est sûre : les dix millions de chrétiens d’Egypte sont de moins en moins disposés à subir les exactions qui se sont multipliées depuis la victoire des islamistes aux législatives de 2012 et l’arrivée du président Mohamad Morsi au pouvoir.

Climat d'intolérance populaire

Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu’une église soit attaquée ou des chrétiens agressés à cause de leur religion. Un climat d’intolérance populaire renforcé par les médias proches du pouvoir islamiste.

Les chaînes de télévision islamiques diffusent en permanence des attaques virulentes contre les chrétiens souvent qualifiés de « croisés » ou de « mécréants ». Un climat qui pousse de plus en plus de chrétiens à chercher à fuir l’Egypte, les plus riches en premier.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.