Soudans: Juba et Khartoum s'accordent sur la répartition de la manne pétrolière


©

Le pétrole extrait au Soudan du Sud transite à nouveau par le Soudan pour être exporté après un an d'interruption. Les deux pays se sont enfin mis d'accord sur la répartition de la manne pétrolière, profitable au Nord comme au Sud.

Le pétrole coule à nouveau depuis les champs d'extraction du Soudan du Sud vers le terminal soudanais de Port-Soudan sur la mer Rouge. A partir de là, il est exporté à l'étranger, principalement vers la Chine.

Juba et Khartoum se sont donc mis d'accord sur les conditions financières de l'acheminement de cette manne pétrolière. Le Soudan du Sud, indépendant depuis juillet 2011, détient les trois quarts des réserves d'or noir de l'ancienne entité mais il dépend de son voisin du nord pour accéder à la mer.

Un milliard de dollars

Après un an de conflit un accord est intervenu ; celui-ci prévoit que Khartoum percevra au moins un milliard de dollars par an de droits de passage lorsque la production aura atteint son régime de croisière, entre 250 000 et 350 000 barils de pétrole par jour.

Il était temps, car le pétrole représente 98% des revenus du Soudan du Sud tandis que, lors de la partition, le Soudan a dû renoncer à l'essentiel de ses recettes d'exportations et à la moitié de ses ressources budgétaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.