Centrafrique: Laurent Fabius conditionne l'aide de la France à la mise en place d'autorités légitimes

Laurent Fabius à l'Assemblée nationale, le 17 avril 2013.
© REUTERS/Charles Platiau

La situation en Centrafrique est au coeur d'un sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) ce jeudi 18 avril à Ndjamena, au Tchad. La sécurité est l'un des grands défis à relever pour les nouvelles autorités. Le Premier ministre Nicolas Tiangaye a demandé l'appui de la FOMAC, la Force d'Afrique centrale, et de la France pour aider à sécuriser le pays. Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, lui a répondu hier mercredi, à l’Assemblée nationale.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.