RDC: le secteur minier pointé du doigt pour son manque de transparence

Décembre 2005. mines de Ruashi, à 20km de Lubumbashi, au Katanga (RDC). 4 000 artisans travaillent dans cette mine.
© © Pers-Anders Petterson/Getty Images

La RDC a été sanctionnée par l’ITIE, l’Initiative pour la transparence des industries extractives - équivalent dans le secteur minier de Transparency International - qui a décidé de suspendre la RDC pendant un an. Les rapports que présente le pays ne sont pas fiables, selon l’ONG. Dans un an, l’ITIE pourrait décider de radier définitivement le pays.

C’est un coup dur pour le gouvernement, qui affiche depuis un an sa volonté de redresser la barre. Au début de l’année, le président Joseph Kabila avait affirmé que la RDC était « en parfait accord avec les exigences de l’ITIE. »

Mais l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), qui a pignon sur rue dans le domaine de la transparence, ne fait pas de sentiment. Récemment, elle a relevé un chiffre : 88 millions de dollars, qui ne sont pas rentrés dans les caisses de l’Etat, alors qu’ils ont été prélevés sur le secteur minier d’une manière ou d’une autre par le biais d’impôts, de taxes douanières ou de prélèvements de droits miniers.

Des privatisations opaques

Quelque chose ne tourne pas rond entre la perception de l’impôt et les recettes de l’Etat. Il y a 10 % de différence entre ce qui est perçu et ce qui est versé au Trésor public.

Autre grief : la vente au privé d’actifs miniers dans des conditions opaques. Cela a conduit le FMI à suspendre ses versements. Un récent décret est venu réglementer cela, mais trop tard pour empêcher la RDC de rejoindre le groupe de nations actuellement suspendues : Yemen, Sierra Leone, Madagascar, Mauritanie et Centrafrique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.