Tchad: le HCR souhaite déplacer les réfugiés de Tissi

Carte des camps de réfugiés au Tchad
© HCR

Depuis un an, plus de 44 000 personnes, originaires du Darfour, ont fui les violences de cette région de l’ouest soudanais et ont trouvé refuge à Tissi au Tchad. Le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) souhaite évacuer au plus vite ces réfugiés qui se trouvent dans une zone rendue bientôt impraticable par la saison des pluies.

Tissi, au sud-est du Tchad, se trouve proche de la frontière soudanaise. À l’approche de la saison des pluies, les routes vont devenir impraticables, et il ne sera plus possible aux organisations internationales qui interviennent sur place, d’accéder à Tissi.

Selon les chiffres fournis par le HCR, 24 000 réfugiés darfouri, et environ 19 000 retournés tchadiens, seraient installés autour de Tissi. Ces populations installées sur place suite aux violences subies dans leur pays, sont très réticentes à l’idée de quitter cette ville pour d’autres camps de réfugiés du HCR.

La volonté de rester à Tissi

Certains, des hommes soudanais, sont originaires de la région de Jebel Amir au Darfour Nord où deux tribus arabes se sont affrontées en janvier pour le contrôle d’une mine d’or. D’autres, en provenance du Darfour Centre, plutôt des femmes et des enfants, ont franchi la frontière suite à des affrontements entre communautés dans leur région. Les hommes quant à eux sont restés au Darfour. Ces femmes et enfants sont pour la plupart Tchadiens. Ils sont issus des tribus arabes tchadiennes qui avaient fui les affrontements inter-communautaires au Tchad en 2006 et 2007.

Tous ces afflux de populations d’origines très différentes se sont répartis sur 9 sites autour de Tissi. Ils craignent pour la plupart de rejoindre les camps du HCR qui regroupent les tribus avec lesquelles ils ont été en conflit par le passé.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.