Republier
Madagascar

Madagascar: reprise de la médiation contestée malgacho-malgache


©

A Madagascar, le bras de fer entre partisans et opposants au dialogue malgacho-malgache reprend de plus belle. Les 180 entités qui participent à cette médiation, entamée il y a deux semaines sous l’égide du Conseil des églises chrétiennes (FFKM), doivent se retrouver ce vendredi 3 mai dans la capitale pour trois jours afin d’émettre des recommandations. Et alors qu’elles pourraient prôner la mise en place d’une nouvelle transition et d’un report des élections, plusieurs candidats à la présidentielle dénoncent cette initiative. Ils l’estiment ni représentatif, ni crédible, ni légitime.

Plusieurs candidats à la présidentielle battent en brèche les principaux arguments de cette médiation. Sarah Georget Rabeharisoa, la candidate du parti Hasin'i Madagasira, le parti vert, est ferme : les recommandations du dialogue ne reflèteront en rien les désirs de la population. « Personne ne peut ici parler au nom du peuple, affirme-t-elle. Certes, on dit que c’est ouvert à tout le monde. Mais quand on sait comment les réunions sont menées, avec quel objectif derrière, je dis farouchement que c’est vraiment de la mascarade. »

Mascarade pour les uns, manœuvre politique pour les autres. « Ce n’est pas responsable du tout de la part des politiciens de chercher à nouveau à reporter puisqu’ils ne trouvent pas intérêt à finir la transition au plus vite alors que la population aujourd’hui vit dans des difficultés incroyables », explique Pierrot Rajaonarivelo, ministre des Affaires étrangères, lui aussi candidat à la magistrature suprême.

Tenue des élections et respect du calendrier établi, voilà la meilleure sortie de crise, martèlent plus d’une dizaine de prétendants à la présidentielle. Avec le dépôt des candidatures achevé dimanche dernier, le 28 avril, le processus électoral est désormais avancé. Sera-t-il remis en cause par le dialogue inter malgache ? La réponse est attendue dimanche.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.