Areva: la mine d'uranium d'Imouraren sera en exploitation à l'été 2015, espère le président du Niger


©

Mahamadou Issoufou a été reçu par François Hollande vendredi 10 mai à Paris. C'est la troisième fois que les deux hommes se voyaient en un an. Au menu de leurs discussions : le Mali, où le niger est représenté avec plus de 650 hommes déployés à Gao, Ansongo et Ménaka, mais aussi l'exploitation de l'uranium nigérien par Areva, le géant du nucléaire français. Le Niger avait déjà fait savoir à Paris que les retombées n'étaient n'étaient pas à la hauteur de ses espérances, et que le retard dans l'ouverture de la mine d'Imouraren constituait un manque à gagner pour Niamey. Des négociations entre Areva et le Niger sont en bonne voie, ont assuré vendredi les deux chefs d'Etat. L'idée est de trouver un compromis permettant à chaque partie d'y gagner, soulignent-ils. Le gisement d'Imouraren, dont l'ouverture devait au départ avoir lieu en 2012, sera ouvert au plus tard en septembre 2015, précise le président nigérien.