Tchad: la sécurité en Centrafrique au centre des discussions entre Michel Djotodia et Idriss Déby

Le président tchadien Idriss Déby Itno (D) reçoit le président de la transition centrafricaine Michel Djotodia, le 14 mai 2013 à Ndjamena.
© AFP PHOTO / STR

Michel Djotodia, le président de la transition en Centrafrique, était à Ndjamena hier, mardi 14 mai, pour une visite de travail. Une rencontre qui inaugure une tournée régionale et qui a permis de faire le point sur la stabilisation de la situation en Centrafrique deux mois après le renversement de François Bozizé par la coalition Seleka.

Michel Djotodia n’était pas revenu à Ndjamena depuis janvier 2013. A l’époque, il n’était qu’un chef rebelle, convoyé par les Nations unies jusqu’à Ndjamena pour prendre l’avion en direction de Libreville pour les accords de paix intercentrafricains.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le chef rebelle est devenu un président de transition qui cherche à ramener la sécurité dans un pays où l’armée n’existe presque plus. Michel Djotodia qui n’a pas été convié aux deux sommets de Ndjamena consacrés à la Centrafrique dit être venu prendre conseil auprès d’Idriss Déby :

« Le chef de l'Etat m'a prodigué beaucoup de conseils. Il s'est beaucoup attardé sur la question de la sécurité, condition sine qua non pour que le pays se relance ». 

Les deux chefs d’Etat ont aussi fait le point sur l’évolution des actions menées en vue de ramener la sécurité, mais aussi de préserver le caractère laïc de la Centrafrique.

Le président de transition de la Centrafrique continuera sa tournée au Gabon puis au Cameroun.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.