Niger: l’armée française a aidé à la neutralisation des derniers jihadistes à Agadez


©

L'assaut pour déloger les derniers jihadistes retranchés dans le camp militaire d'Agadez au Niger a été lancé ce matin, à 6 heures, heure locale. C'est une information RFI, le ministre nigérien de la Défense, Karidjo Mahamadou annonce que les forces spéciales françaises ont aidé les militaires nigériens dans cette opération. Une information confirmée par son homologue français, Jean-Yves Le Drian.

RFI : Où en est la situation à Agadez ?

Karidjo Mahamadou : Tout est terminé à Agadez. Tout est calme, la situation est maîtrisée. Depuis hier, les gens parlaient de prise d’otages. Il n’y avait pas d’otage, il y avait des jihadistes qui s’étaient retranchés dans un dortoir et qui avaient abattu deux de ses occupants. Ce sont ces jihadistes-là qui ont été traqués, ont voulu fuir et qui ont été neutralisés. Deux ont été abattus ce vendredi matin.

Les forces françaises ont-elles participé à l’assaut ce matin ?

Je confirme.

Combien de jihadistes ont été neutralisés depuis 24 heures ?

Il y a dix jihadistes tués, deux à Arlit et huit à Agadez. Ils étaient tous avec des ceintures bourrées d’explosifs, qu’ils étaient sur le point d’activer. Ils ont pu être abattus. La menace est jugulée.

Il y a dix jihadistes tués, deux à Arlit et huit à Agadez.
Mahamadou Karidjo
11-10-2013 - Par Guillaume Thibault